Accéder au contenu principal
Grand reportage

Liban: les raisons de la colère

Audio 19:30
Des manifestants devant le bâtiment de télécommunications MTC Touch à Beyrouth (Liban), le 5 novembre 2019.
Des manifestants devant le bâtiment de télécommunications MTC Touch à Beyrouth (Liban), le 5 novembre 2019. © REUTERS/Andres Martinez Casares

Depuis près d’un mois, le Liban est en pleine révolution. Le 17 octobre 2019, la population descend dans la rue pour protester contre le projet du gouvernement de taxer l’application WhatsApp, un nouvel impôt jugé insupportable dans un contexte économique très difficile.

Publicité

La taxe est abandonnée, mais les manifestants continuent d’occuper la rue pour réclamer le départ d’une classe politique jugée incompétente et corrompue. Le 29 octobre 2019, le Premier ministre Saad Hariri démissionne, mais cela ne suffit pas. Les Libanais continuent de se mobiliser, alors que la nomination d’un nouveau gouvernement se fait attendre.

Un Grand reportage de Murielle Paradon, réalisation Jérémie Besset.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.