Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

Le monde du travail en pleine révolution

Audio 48:30
Des milliers de médecins, aides-soignants, infirmiers, doyens et étudiants sont descendus dans la rue, le 14 novembre 2019, à Paris pour réclamer davantage de moyens et d'effectifs.
Des milliers de médecins, aides-soignants, infirmiers, doyens et étudiants sont descendus dans la rue, le 14 novembre 2019, à Paris pour réclamer davantage de moyens et d'effectifs. © REUTERS/Johanna Geron

En France, le monde du travail est en ébullition et s’apprête à connaître un mois de décembre 2019 marqué par une série de journées de grèves et de mobilisations. Au-delà de la réforme des retraites, ce qui est au cœur de la crise qui s’annonce, c’est la révolution que connaît le monde du travail.

Publicité

Que ce soit le mouvement des «gilets jaunes» qui a fêté son premier anniversaire, il y a quelques jours, ou le monde hospitalier qui est toute voile dehors depuis des mois, ce qui est en cause, ce sont les rémunérations insuffisantes quand il y en a, la précarité du travail et les mutations induites par les nouvelles technologies comme par la mondialisation. C'est pourquoi nous consacrons cette émission au travail aujourd'hui et demain.

Faut-il enterrer le salariat, les contrats à durée indéterminée ? Quel impact ont la mondialisation et l'informatisation, l'automatisation sur la définition des tâches dans l'entreprise, sur le rôle des employés ?
Voilà quelques-unes des questions soulevées dans cette émission avec trois invités :

- Christine Erhel, professeure au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) où elle est titulaire de la Chaire économie du travail et de l'emploi. Elle y dirige aussi le Centre d’études de l’emploi et du travail

- Gilbert Cette, professeur associé à l’Université d’Aix-Marseille et co-auteur avec Jacques Barthélémy du livre « Travailler au XXIème siècle», chez Odile Jacob

- François Vey, journaliste et rédacteur en chef de la revue Zadig, toute jeune revue, dont le numéro 3 est intitulé «Le travail pour quoi faire ? »

 


La modernité, c'est aussi la robotisation. Exemple en Californie où la robotisation est en train de s'imposer dans la restauration rapide, où les humains sont peu à peu remplacés par des machines jusque dans les cuisines de la Silicone Valley. Que ce soit pour faire des pizza ou des burgers.

San Francisco: les humains remplacés par les machines

Reportage de Eric De Salve à San Francisco
 

Il y a la paye et il y a les conditions de travail. Même chez les cols blancs, on est soumis à des cadences infernales. Voici l'exemple de Wendy Boucrot, une juriste employée dans un cabinet international à Londres et qui a préféré s'occuper de la quincaillerie Laval Tsang Man Pun, une entreprise familiale à l'île Maurice.

Île Maurice: des cadences infernales

Reportage d'Abdoollah Earally à l'Île Maurice
 

Il y a ceux qui se plaignent du travail, qui souffrent des conditions d'emploi et puis il y a ceux qui créent leur propre emploi peut-être pour échapper à un univers qui leur est fermé. En France, plus de 40 % des jeunes des quartiers souhaiteraient monter leur propre entreprise. Un rêve souvent balayé faute d'accompagnement et d'accès au financement. Pour les y encourager, l'association pour le droit à l'initiative économique, l'ADIE est active depuis trente ans. Pour lui permettre de doubler son appui financier aux porteurs de projets, elle a obtenu la semaine dernière un soutien massif de la région Ile-de-France.

Île-de-France: l'ADIE

Reportage à Montreuil d'Aabla Jounaïdi

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.