Accéder au contenu principal
La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une : les inondations dans le Nord et le Sud-Ubangui en RDC

Audio 03:00
Kamanda wa Kamanda.
Kamanda wa Kamanda. © Thomas Nicolon

Publicité

Cette semaine la presse a largement évoqué la situation dans le Nord et le Sud-Ubangui (RDC), où des pluies diluviennes ont provoqué des inondations dans cette région frontalière avec la République centrafricaine.

Dans Le Phare, 40 ans après la dernière visite de Mobutu, « Zongo se rappelle que le pays a un chef de l’État. C’était, explique le quotidien, à l’occasion de la visite de réconfort du président Felix-Antoine Tshisekedi. Des inondations ont englouti maisons, biens et champs. La rivière Oubangui est sortie de son lit », précise le journal, avant d’ajouter que « le président de la République a promis d’affecter un bac avant la construction d’un pont pour faciliter le trafic entre les rives congolaise et centrafricaine ».

Le journal La Prospérité est lui revenu sur la situation sécuritaire à l’est de la RDC. Le gouvernement et les Nations-Unies, affirme-t-il, réévaluent leur collaboration. Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint des Nations unies se sont entretenus à Kinshasa à l’occasion de la visite en RDC la semaine dernière d’une délégation onusienne, arrivée au lendemain des massacres de civils à Beni. Selon La Prospérité, « le ministre congolais de la Défense Aimé Ngoie Mukena s’est gardé de révéler les stratégies opérationnelles de terrain. »

Au plan politique, la tempête au sein de la coalition au pouvoir semble s’apaiser. C’est du moins l’avis du bihebdomadaire Le Maximum, proche du FCC. Pour ce journal, les faucons sont tenus en laisse et le calme revient entre partenaires de la coalition FCC-CACH. Les avis de forte tempête dans les relations entre les deux, lancés par plusieurs observateurs, s’estompent. Constat du journal : « Ceux qui s’attendaient à un divorce après la retraite du FCC n’ont pas eu raison. » Ainsi, comme l’écrit Le Maximum, « sus aux passions et à l’agitation. Il faut savoir savoir raison garder. La coalition pour l’intérêt général. »

Moïse Katumbi appelé à « sortir du bois »

C’est un autre titre dans les journaux. Le quotidien Le Potentiel annonce ainsi la sortie prochaine du parti de l’ancien gouverneur du grand Katanga. Moïse Katumbi, selon le journal, « nourrit de grandes ambitions pour 2023. Ce, après avoir été rétabli dans ses droits qui lui étaient reniés pendant la période d’exil. Puisque 2019 touche à sa fin, note Le Potentiel, nombreux sont les compatriotes qui lui demandent de sortir du bois aux fins de se positionner à temps par rapport aux autres prétendants à la prochaine présidentielle. »

Enfin, les manœuvres de l'AFDC-A sont pointées du doigt. Dans le journal Forum des As, on peut lire : « Les preuves du débauchage par des moyens illégaux, la corruption pour déstabiliser Modeste Bahati Lukwebo, sont mises à nu aujourd’hui. » Parmi ces preuves, le quotidien cite « des réunions stratégiques de la coordination, tenues par l’aile dissidente de l’AFDC-A, réunions tenues les 12, 14 et 20 juillet 2019 dont les comptes-rendus, par mégarde, sont tombés dans des endroits indus ou des oreilles indiscrètes. Des documents qui se sont retrouvés dans des dossiers distribués à des députés membres de la commission politique, administrative et juridique. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.