Accéder au contenu principal

France: sur l’Affaire Fillon, « la justice a fonctionné de façon indépendante », estime le CSM

Publicité

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a estimé qu'aucune « pression » du pouvoir exécutif n'avait été exercée sur le parquet national financier (PNF) dans l'enquête sur les époux Fillon, menée de « façon indépendante », dans un avis rendu public mercredi 16 septembre. Le CSM, organe indépendant, avait été saisi en juin par Emmanuel Macron après l' « émoi » suscité par des déclarations de l'ancienne cheffe du PNF Eliane Houlette, qui avait dit avoir subi des « pressions » de la part de sa hiérarchie dans la conduite des investigations, ravivant des accusations d' « instrumentalisation » de la justice.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.