Accéder au contenu principal

Professeur décapité: le message de revendication émanait bien de l'agresseur abattu (procureur antiterroriste)

Publicité

Le message de revendication publié sur Twitter avec la photo du professeur d'histoire décapité vendredi près d'un collège à Conflans-Sainte-Honorine a été publié sur un compte appartenant bien à l'agresseur abattu par la police, Abdoullakh Abouyezidvitch A., a indiqué samedi le procureur national antiterroriste.
"Les investigations ont pu confirmer qu'il s'agissait bien d'un compte appartenant à l'auteur des faits", a déclaré Jean-François Ricard lors d'une conférence de presse. La première exploitation du téléphone de l'agresseur "a permis de retrouver dans le bloc-notes le texte de la revendication, enregistré à 12H17 ainsi que la photographie de la victime décédée horodatée à 16H57", a-t-il ajouté.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.