Accéder au contenu principal

Burkina Faso: un Américain tué par les forces de sécurité devant un camp militaire

Publicité
Un citoyen américain a été tué samedi par des forces de sécurité devant un camp militaire de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso qui élit dimanche son prochain président, selon des sources concordantes sécuritaire et diplomatique. «C'est un regrettable accident (...) ce citoyen américain déambulait devant» le camp militaire de Baba Sy (périphérie sud de Ouagadougou) et ses «agissements paraissaient suspects», a dit une source sécuritaire burkinabè haut placée, à l'AFP. «Face à son refus d'obtempérer, suivi d'une tentative de fuite, ils (soldats) ont procédé à des tirs de sommation qui l'ont touché aux membres (inférieurs). Il a aussitôt été évacué vers un centre de santé où il a malheureusement rendu l'âme», a poursuivi cette source. La situation est très tendue dans le pays, et notamment autour des camps et bases militaires souvent ciblés par les jihadistes en province mais aussi une fois à Ouagadougou. (AFP)
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.