États-Unis: une fusillade dans un supermarché du Colorado fait 10 morts

Des véhicules de police autour d'un supermarché de Boulder, dans le Colorado, où s'est déroulé une fusillade le 22 mars 2021.
Des véhicules de police autour d'un supermarché de Boulder, dans le Colorado, où s'est déroulé une fusillade le 22 mars 2021. via REUTERS - CECIL DISHAROON

Dix personnes au total, dont un policier, ont été tuées dans une fusillade survenue lundi 23 mars dans un supermarché de la ville américaine de Boulder, dans le Colorado, a déclaré la cheffe de la police de la ville.

Publicité

Les identités des victimes n'ont pas été dévoilées hormis celle du policier abattu, Eric Talley, 51 ans, qui « a été le premier à arriver » au supermarché King Soopers où des coups de feu avaient été signalés. « Il a été mortellement touché par balle », a déclaré la cheffe de la police, Maris Herold, lors d'une conférence de presse, en saluant son « action héroïque ». 

Un suspect, blessé lors de l'intervention de la police, a été arrêté, a précisé le procureur. Michael Dougherty a promis « justice » à toutes les victimes, « des gens qui vivaient leur vie, qui faisaient leurs courses et dont les vies ont été tragiquement brisées par le tireur ».

Des images diffusées en direct lors de la vaste opération de police autour du supermarché King Soopers ont montré une personne, un homme blanc seulement vêtu d'un short de sport, en train d'être escorté par des policiers hors du magasin. L'homme avait les mains menottées dans le dos et semblait blessé à la jambe, avec des traces de sang.

La police n'a pas identifié le suspect et n'a apporté aucune précision sur ses motivations ni sur ce qui l'avait amené dans le supermarché. L'enquête s'annonce longue et compliquée et les constatations et relevés sur les lieux de la fusillade vont encore durer plusieurs jours.

Selon des médias américains, l'homme était équipé d'un fusil d'assaut de type AR-15, arme très populaire aux États-Unis et qui a souvent été utilisée par des auteurs de tueries de masse dans le passé.

Comme après chaque tragédie de ce type, le débat sur une plus stricte législation sur les armes est relancé, rapporte notre correspondante à Washington, Anne Corpet. « Le sénat doit et va agir pour tenter de mettre fin à cette épidémie de violence armée », a déclaré Chuck Shumer, le chef de la majorité à la Chambre haute.

La ville de Boulder avait interdit les armes d'assaut et les chargeurs à grande capacité en 2018 à la suite de la fusillade au lycée de Parkland, en Floride. Mais un juge du tribunal de district a décrété, il y a dix jours, que cette décision était inapplicable, car non conforme à la loi du Colorado. Il s’agit de la septième tuerie de masse dans cet État depuis la fusillade du lycée de Colombine en 1999.

(Avec agences)

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail