Maroc: liberté provisoire pour l'historien Maâti Monjib (avocat)

Publicité
 L'historien et défenseur des droits humains franco-marocain Maâti Monjib, en grève de la faim depuis 19 jours, va être remis en liberté provisoire après trois mois de détention, a annoncé mardi son avocat à l'AFP.

   "Le juge d'instruction a décidé de le remettre en liberté provisoire, les mesures sont en cours pour l'extraire de prison", a déclaré Me Mohamed Messaoudi, précisant que la santé de son client était "bonne même s'il a perdu 12 kilos".