L'administration Biden porte plainte contre le Texas pour bloquer sa loi anti-avortement

Merrick Garland, ministre de la Justice américain, le 25 juin 2021.
Merrick Garland, ministre de la Justice américain, le 25 juin 2021. REUTERS - Ken Cedeno

Le ministère américain de la Justice décide d’attaquer en justice la nouvelle loi texane contre l’avortement, l’une des plus restrictives du pays qui interdit pratiquement, de fait, l’interruption volontaire de grossesse dans l’État.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

« Cette loi est clairement inconstitutionnelle » et « le ministère de la Justice a pour responsabilité de défendre la Constitution des États-Unis. » Le ministre américain de la Justice Merrick Garland est on ne peut plus clair. Lundi déjà, dans un communiqué, il avait expliqué que son département ferait tout ce qu’il pourrait pour garantir les droits constitutionnels des femmes texanes. La Maison Blanche, les élus démocrates et les associations de défense des droits des femmes avaient demandé des actes. Merrick Garland demande donc au juge de suspendre l’application de cette loi, entrée en vigueur le 1er septembre, qui interdit l’avortement au-delà de six semaines. Un moment auquel les femmes ne savent souvent même pas qu’elles sont enceintes.

Citoyens chasseurs de primes

Il reproche aussi au texte de faire des citoyens de véritables chasseurs de primes. Ce sont eux, et non l’État du Texas, qui sont censés faire appliquer l’interdiction moyennant une grosse rétribution. C’est précisément pour éviter d’être bloqué par la Cour suprême que cette disposition a été mise en place et c’est pour cela que la Cour, à majorité conservatrice a refusé d’agir. La plus haute juridiction du pays disait attendre que les première plaintes soient traitées par des juridictions intermédiaires. Une bataille dans laquelle l’administration Biden a décidé de prendre sa part. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI