Résoudre les conflits dans la filière de l'huile de palme avec des jeux de rôle

La culture d'huile de palme à Kuwala, dans le nord de l'île indonésienne de Sumatra.
La culture d'huile de palme à Kuwala, dans le nord de l'île indonésienne de Sumatra. Jefta Images / Barcroft Images / Barcroft Media via Getty Images

Pour résoudre les conflits dans les plantations de palmiers à huile, les scientifiques du Centre de coopération pour la recherche en agronomie pour le développement (CIRAD) ont mis au point des jeux de rôle. Et ça marche. Cette technique est présentée au congrès de l’UICN à Marseille.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Marseille, Agnès Rougier

Résoudre les conflits de territoire, protéger les ressources naturelles sans léser les populations locales, voilà à quoi peuvent servir les jeux de rôle développés par les chercheurs du CIRAD. Ces jeux ont été développés pour la filière huile de palme au Cameroun, en Indonésie et en Colombie.

Claude Garcia, professeur de gestion forestière à l’Université des sciences appliquées de Berne :

On a développé des jeux qui expliquent comment fonctionne la filière de l'intérieur. On a fait jouer ces jeux aux petits producteurs, aux industriels, et ensuite, en jouant, on comprend les positions de l'autre on comprend ses faiblesses, ses forces, ses marges de manœuvre et ça permet d'avoir de meilleurs accords.

 

Des contrats changés après les jeux de rôle

Le jeu de rôle donne aux joueurs la possibilité de vivre une situation à travers les yeux de l’autre, et ça, c’est très puissant.

Alain Rival, directeur du CIRAD pour l’Asie du Sud-Est, explique pourquoi cela fonctionne justement bien avec cette filière : « Les jeux de rôle sur l'huile de palme marchent toujours très bien, justement parce que c'est une filière complexe. C'est une filière Nord-Sud, où il y a des acteurs dans les pays producteurs, il y a des transformateurs dans les pays développés, et ce sont des gens qui se parlent directement très rarement, donc ils ne connaissent pas les problèmes de la filière de manière globale. »

« On a vu des entreprises qui changeaient la nature des contrats qu'ils offraient aux petits producteurs pour leur donner des conditions plus favorables ayant mieux compris ce qui coinçait, ce qui tenait les producteurs à la gorge », raconte Claude Garcia.

Dans le cadre du changement climatique, sur une planète de plus en plus peuplée, les jeux de rôle ont désormais toute leur place dans la résolution des conflits.

► À écouter aussi : Aujourd'hui l'économie - Olam, groupe singapourien de négoce, géant de l’huile de palme

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI