Accéder au contenu principal
Guantanamo / Royaume-Uni

Révélations à Londres sur un ex-détenu de Guantanamo

Binyam Mohamed a été arrêté au Pakistan en 2002.
Binyam Mohamed a été arrêté au Pakistan en 2002. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Binyam Mohamed, ex-détenu de Guantanamo, a été soumis à des traitements inhumains par des agents américains au Pakistan. C'est ce que le gouvernement britannique a été obligé, ce mercredi 10 février, de révéler suite à une décision de justice.

Publicité

L'histoire de Binyam Mohamed ressemble à ce qu'ont vécu nombre de ces présumés terroristes qui ont abouti à Guantanamo. Sauf qu'il en a été libéré dès février 2009 pour regagner le Royaume-Uni son pays de résidence. Et ce sont les poursuites judiciaires qu'il a alors lancées qui commencent à porter leurs fruits.

Ce jeune Ethiopien a été arrêté au Pakistan en 2002, et interrogé là-bas par des Américains, puis il a été transféré au Maroc dans une prison secrète, avant de se retrouver à Guantanamo en 2004. Les révélations qui viennent d'être faites à Londres ne concernent que l'épisode pakistanais de ses épreuves. Episode sur lequel la CIA a transmis aux services britanniques des détails, restés jusque-là secrets par décision gouvernementale, mais dont une cour d'appel britannique vient d'exiger la publication.

Il en ressort que lors de ses premiers interrogatoires, Byniam Mohamed a été enchaîné, régulièrement privé de sommeil, et soumis à des pressions telles que des menaces de transfert lointain et de disparition. Des traitements que la CIA elle-même qualifie dans son compte-rendu de « cruels, inhumains et dégradants ».

Interrogé à la Chambre des communes, le secrétaire au Foreign Office David Milliband a souligné que les agents britanniques étaient étrangers aux interrogatoires. L'ancien détenu affirme pourtant qu'un agent du MI5 y a contribué. Pas au Pakistan, mais plus tard au Maroc. Des associations de défense des droits de l'homme comme Liberty accusent en tout cas Londres de « complicité avec la partie la plus honteuse de la guerre contre le terrorisme ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.