Accéder au contenu principal
Europe / Canicule

L’Europe étouffe sous des températures caniculaires

En Russie, les agriculteurs producteurs de céréales affirment ne pas avoir eu de pareille sécheresse dapuis plus de 130 ans, pour eux, la situation est critique. L'inquiétude est grande dans cette exploitation de la ville de Dubovka
En Russie, les agriculteurs producteurs de céréales affirment ne pas avoir eu de pareille sécheresse dapuis plus de 130 ans, pour eux, la situation est critique. L'inquiétude est grande dans cette exploitation de la ville de Dubovka REUTERS/Eduard Korniyenko
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Depuis le début de l’été, une vague de chaleur sans précédent s’est abattue sur l’Europe. Certains pays européens doivent faire face à des températures inhabituelles. Parmi les pays les plus touchés, il y a la Russie, mais aussi l'Allemagne ou encore l'Italie. Au point que les gouvernements, non seulement alertent les populations, mais dans certains cas, invitent les fonctionnaires à rentrer chez eux plutôt que de risquer le malaise au bureau.

Publicité

Imaginez qu'aux grands carrefours de Budapest, en Hongrie, la mairie distribue des bouteilles d'eau aux piétons et automobilistes. Une liste des endroits publics climatisés a même été publiée.

Songez qu'en Italie, une alerte canicule de niveau 3, le plus élevé, a été lancée dans une vingtaine de grandes villes. A Rome, le thermomètre dépasse les 40 degrés.

En Allemagne, amer paradoxe, la chaleur fait disjoncter la climatisation des trains à grande vitesse, avec parfois des situations apocalyptiques pour les passagers qui doivent évacuer sous peine de suffoquer. Dans les bureaux, les fonctionnaires sont autorisés à rentrer chez eux s'ils se sentent défaillir.

Mais c'est en Russie que la situation est la plus critique. Les céréaliers affirment n'avoir pas vu pareille sécheresse depuis 130 ans. Près de dix millions d'hectares de cultures sont ravagés ou plutôt desséchés. A Moscou, on étouffe. Des camions-citernes parcourent la ville et arrosent les avenues pour éviter que le bitume ne se ramollisse.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.