Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Le débat sur le port du voile intégral islamique gagne le Royaume-Uni

Deux tiers des Britanniques seraient favorables à une interdiction du port du voile intégral sur le modèle de celle votée en France.
Deux tiers des Britanniques seraient favorables à une interdiction du port du voile intégral sur le modèle de celle votée en France. AFP / John D McHugh
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après la France et certaines régions d'Espagne, c'est au tour du Royaume-Uni d'envisager de limiter le port du voile islamique intégral. C'est un député conservateur qui vient de déposer un projet de loi. Il a annoncé samedi 17 juillet qu'il refuserait à l'avenir de recevoir à sa permanence les femmes au visage dissimulé. L'élu de la majorité compte surtout stimuler le débat dans le royaume.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres,Muriel Delcroix

Le vote pour interdire le voile intégral en France a beaucoup frappé les Britanniques et certains députés en profitent d’ailleurs pour tenter de relancer le débat ici.

Le conservateur Philip Hollobone vient ainsi de déposer à la Chambre des communes un texte qui rendrait illégal le port de certains voiles en public. Le parlementaire reproche à ses pairs d’être complètement déconnectés de l’opinion publique et s’appuie sur un tout récent sondage YouGov qui a révélé que deux tiers des Britanniques seraient favorables à une interdiction sur le modèle de celle votée en France.

Les chances de voir une telle mesure adoptée au Royaume-Uni sont néanmoins infimes car l’ensemble de la classe politique anglaise reste très réticente à légiférer sur le voile, d’abord par crainte de réveiller des tensions avec la communauté musulmane, mais aussi par conviction.

« Dire aux gens ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas porter quand ils marchent dans la rue n'est pas vraiment britannique. Nous sommes une société tolérante pratiquant le respect mutuel », a rappelé le secrétaire à l'Immigration Damian Green.

Et le ministre conservateur d’enfoncer le clou : « Contrairement à la France, la Grande-Bretagne n'est pas un pays ‘agressivement laïque’ ».

Il n’empêche, le député Hollobone a de son côté prévenu qu’il refuserait dorénavant de recevoir à sa permanence les femmes au visage dissimulé par un voile.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.