Athlétisme / Europe / Jeux de Barcelone

Riche moisson à Barcelone pour les athlètes français

Le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad (g) a obtenu la médaille d'or, le 1er août 2010, lors de la finale du 3000 mètres steeple des championnats d'Europe de Barcelone, devançant d'une demi-seconde son compatriote Bouabdellah Tahri qui a terminé deuxième.
Le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad (g) a obtenu la médaille d'or, le 1er août 2010, lors de la finale du 3000 mètres steeple des championnats d'Europe de Barcelone, devançant d'une demi-seconde son compatriote Bouabdellah Tahri qui a terminé deuxième. REUTERS/Gustau Nacarino

Les Championnats d'Europe d'athlétisme à Barcelone en Espagne se sont achevés ce dimanche soir, 1er août 2010, sur un bilan très positif pour l’équipe de France. Elle se classe à la deuxième place derrière la Russie, avec 18 médailles (8 d’or, 6 d’argent et 4 de bronze). C’est son meilleur résultat depuis 1950 ! En ligne de mire désormais, les Jeux olympiques de Londres en 2012...

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Barcelone, Frédéric Suteau

Ce résultat est historique, c’est le record absolu des championnats d’Europe!

Bernard Amsalem

Myriam Soumaré serait-elle allée chercher le titre sur 200 mètres si l’ambiance n’avait été aussi bonne au sein du groupe France ? Mahiédine Mekhissi et Bouabdellah Tahri auraient-ils fait une course d’équipe de toute beauté, ce dimanche, si la dynamique de la semaine n’avait pas été aussi souriante ? Les relayeurs auraient-ils dépassé leur petite guerre d’ego ? Yohann Diniz le marcheur aurait-il retrouvé toute l’insouciance qui avait fait sa force, il y a quatre ans à Göteborg, pour son premier titre européen ?

Les réponses à ces questions tombent d’elles-mêmes, comme les médailles. Depuis son arrivée à la Direction technique nationale il y a deux ans, Ghani Yalouz, ancien lutteur médaillé d’argent aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996, ne jure que par ces mots : excellence et esprit d’équipe. Se battre pour le maillot, venir à un championnat pour gagner, tout en gardant l’humilité...

Le bilan général de ces Jeux de Barcelone

Le discours a pris au-delà de toutes les espérances : les 18 médailles de Barcelone feront date. Elles doivent permettre aux Français d’arriver sûrs de leur force aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Car il ne faut pas oublier que les Américains et les Jamaïquains, pour ne citer qu’eux, n’étaient pas à Barcelone !

Quand l'esprit d'équipe prévaut, le témoignage de Mahiédine Mekhissi :

On s’est mis d’accord pour faire une course d’équipe… on a décidé de la stratégie, se relayer tous les 400 m sur des allures rapides et après que le meilleur gagne… je suis content mais déçu pour Bob Tahri, ça aurait été bien qu’il y ait deux premiers !

Mahiedine Mekhissi, vainqueur du 3000 mètres-steeple, content mais déçu pour son camarade arrivé second

Douze ans après son premier titre européen au 100 mètres, en 1998 à Budapest, Christine Arron rend hommage à la nouvelle génération.

Dans les championnats quand ça part sur une bonne lancée, ça continue et puis il y a une bonne ambiance… J'espère aller jusqu'en 2012 avec ces jeunes.

Christine Arron, «la doyenne», médaillée d'argent du relais 4x100m, espère aller jusqu'en 2012 avec les «jeunes»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail