Russie

Pas de répit sur le front des incendies en Russie

Ce samedi 6 août  les Moscovites sont encore contraints de porter des masques de protection.
Ce samedi 6 août les Moscovites sont encore contraints de porter des masques de protection. 路透社/Sergei Karpukhin

Rien ne semble arrêter les flammes, Moscou est cernée par les incendies. Vols annulés, chaleur suffocante et taux de pollution atteignant quatre fois le seuil d’alerte. Ce samedi 7 août  les Moscovites sont encore contraints de porter des masques de protection. La capitale russe, comme un certain nombre de régions, est confrontée à une canicule sans précédent. Et alors que les feux qui embrasent l’ouest du pays ont fait officiellement 52 morts et 4 000 sans-abri, les autorités en appellent aux volontaires pour lutter contre les incendies.

Publicité

Plus de 322 nouveaux foyers sont apparus ces dernières 24 heures. La plupart ont été circonscrits. Ce nouveau bilan fourni par le ministère des Situations d’urgence à Moscou aura du mal à rassurer les populations, car les incendies continuent effectivement de gagner du terrain. Selon l’agence Itar Tass, 577 forêts et tourbières sont toujours en flammes sur une superficie qui dépasse désormais les 193 000 hectares.

Moscou dans la fumée, le reportage photos

La situation la plus critique reste dans le centre. Dans le district de Vyksa notamment où des centaines d’habitations seront à reconstruire. A Moscou également, toujours entourée par une trentaine de feux, le ministère de la Santé recommande aux habitants de prendre plusieurs douches par jour et de calfeutrer leurs habitations.

Collecte de vêtements à Saint-Pétersbourg, résidents mobilisés aux côtés des pompiers à Nijni-Novgorod, les autorités font appel aux volontaires, après s’y être longtemps refusées du moins officiellement. Car, cette guerre du feu est également une guerre médiatique. Dans un pays qui compte 70 % de forêts, les moyens engagés par l’Etat jusqu’à présent semblent bien impuissants.

Face à la montée des critiques sur la gestion de la crise et le manque d’information, le président Dmitri Medvedev a fait transférer ce 7 août 350 000 roubles, près de 9 000 euros de ses deniers personnels aux fonds d'aide.

La priorité c’est de dire aux populations qui ont un problème de santé de ne pas se rendre, non seulement dans la région des incendies, mais également dans les régions qui sont touchées par les fumées.

Message aux voyageurs de la part du ministère français des Affaires étrangères

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail