Accéder au contenu principal
Italie

Naples à nouveau envahie par les ordures

Une rue dans le sud de Naples, le 23 septembre 2010.
Une rue dans le sud de Naples, le 23 septembre 2010. AFP / Roberto Salomone
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En 2008, peu après son retour aux affaires, Silvio Berlusconi avait promis que le problème chronique des ordures à Naples et dans la région serait totalement résolu en 2011. Non seulement la question n’est pas résolue, mais en plus aucune mesure structurelle n’a été prise pour mieux gérer le cycle de traitement et d'élimination des déchets. Celui-ci reste une des mines d’or de la Camorra, la criminalité organisée locale. Depuis plusieurs jours, le centre de Naples ressemble à nouveau à une décharge. Des centaines de tonnes d’ordures, accompagnées d’odeurs âcres insupportables, jonchent les rues de la ville. 

Publicité

La Campanie produit 7 000 tonnes d’ordures par jour et la gestion de leur traitement demeure, en grande partie, sous le contrôle de la Camorra, tout le cycle - de la collecte à l’élimination des déchets - étant entre les mains de privés.

Ainsi, à Naples, la société Asia (SpA), qui compte 3 000 employés, confie le ramassage des ordures à la société Enerambiente (SpA) qui emploie 470 salariés et qui, à son tour, utilise les services d’une centaine d’intérimaires et ceux d’une coopérative, la Davideco, laquelle emploie 120 personnes. Résultat : les coûts et clientélisme augmentent tandis que les infiltrations mafieuses sont facilitées.

Autres grands problèmes : le tri sélectif n’est effectué que pour 20% des ordures, faute de contrôles adéquats, et le plus gros incinérateur de la région, situé à Acerra, au nord de Naples, ne fonctionne qu’à 30% de sa capacité en raison de défauts de construction. Chaque jour, plus de 5 000 tonnes de déchets sont jetés dans des décharges, à nouveau saturées. D’où le projet, très contesté par la population locale et les écologistes, d’en ouvrir une nouvelle, au cœur du parc du Vésuve.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.