Lettonie

Législatives en Lettonie : la coalition sortante l'emporte

Valdis Dombrovskis, le chef du gouvernement letton sortant, le 02 octobre 2010
Valdis Dombrovskis, le chef du gouvernement letton sortant, le 02 octobre 2010 REUTERS/Ints Kalnins

La coalition de centre-droit conserve le pouvoir en Lettonie. Le Premier ministre Valdis Dombrovskis entamera dès ce dimanche 3 octobre des discussions avec ses partenaires pour former un gouvernement. Les derniers résultats des législatives du 2 octobre créditent son parti et ses alliés d'au moins de 60 % des voix. Ce qui leur donne 64 des 100 sièges au Parlement. Donc un net succès pour un Premier ministre, qui a mis en oeuvre un vaste plan d'austérité en échange d'un prêt de 7,5 milliards d'euros du FMI et qui espère obtenir l'entrée de la Lettonie dans la zone euro.

Publicité

Avec notre correspondante à Riga, Marielle Vitureau

Au QG du Bloc Unité mené par le Premier ministre fête sa victoire en chantant typiquement en letton. Pour Sandra Kalniete  ancienne ministre des Affaires étrangères « c’est une confirmation de cette politique qui était menée par le gouvernement ».

Même s’ils ont du se serrer très fort la ceinture pour sauver l’Etat de la faillite, les Lettons ont choisi de faire de nouveau confiance à leur Premier ministre. Les signes de la reprise économiques sont déjà là et la priorité numéro 1 de Valdis Dombrovskis c’est la stabilisation de l’économie. Une fois n’est pas coutume, le paysage politique ne changera pas en Lettonie. Le président devrait reconduire l’actuelle la coalition de centre-droit.

Le Centre Harmonie, le parti des russophones arrivé deuxième, pourrait-il avoir sa place au gouvernement. Les partenaires du Premier ministre sont divisés sur la question.

Selon une spécialiste des minorités « le niveau le moins intégré de tous jusqu’à maintenant a été justement le niveau politique. Enfin on pourrait normaliser la situation. Une grande partie de la population de la Lettonie aurait alors des représentants dans le pouvoir exécutif au poste de ministres ».

Le gouvernement doit être formé d’ici début novembre. Les négociations vont commencer sans tarder et seront intenses.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail