LA REVUE DE PRESSE DES BALKANS

Kosovo : élections anticipées le 12 décembre

Publicité

Cette semaine dans la presse des Balkans

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans

Les élections législatives anticipées au Kosovo auront lieu le 12 décembre 2010 et non le 13 février 2011. Le président par intérim Jakup Krasniqi a été contraint à précipiter le calendrier, après la motion de censure adoptée mardi contre le gouvernement de Hashim Thaçi.

Kosovo : le gouvernement Thaçi tombe, élections anticipées le 12 décembre
Kosovo : élections anticipées le 12 décembre

Les négociations qui doivent s’ouvrir entre Belgrade et Pristina sont, naturellement, repoussées aux lendemains de ces élections. La question du Nord du Kosovo sera au centre de ces négociations. Toutefois, sur le terrain, dans la ville divisée de Mitrovica, ni les Serbes ni les Albanais ne montrent beaucoup d’enthousiasme avant ces négociations. Les Serbes considèrent que le Nord est déjà autonome, même si certains d’entre eux, timidement, commencent à se tourner vers les administrations kosovares.

Négociations sur le Nord du Kosovo : l'autonomie ou la sécession ?

Dans ce contexte politique tendu, le Premier ministre turc a effectué une visite officielle très remarquée au Kosovo les 3 et 4 novembre. Il s’est entretenu avec son homologue kosovar Hashim Thaçi sur les relations que la Turquie entretient avec le Kosovo au niveau économique, mais propose également que la Turquie devienne médiateur pour le dialogue entre la Kosovo et la Serbie. C’est la première fois depuis la déclaration d’indépendance du Kosovo que le Premier ministre turc se rend au Kosovo.

Visite historique du Premier ministre turc au Kosovo

Turquie : le grand retour dans les Balkans ?

Depuis deux semaines, le scandale des dossiers qui prouveraient que certains des plus hauts dirigeants du BDI étaient des agents des services secrets serbes et yougoslaves défraie la chronique politique et médiatique de Macédoine. Selon la Commission de lustration, deux de ces dossiers seraient faux, mais l’authenticité du troisième, qui met en cause Ali Ahmeti et Fazli Veliu, n’est pas encore démentie. Au Kosovo, des experts confirment cependant la cohérence des dossiers.

Macédoine : les dossiers secrets de la police serbe et les anciens chefs de l’UCK

La Serbie, pour sa part, a subi un tremblement de terre, mais qui n’a rien de politique, un tremblement bien réel, de magnitude 5,4 sur l’échelle de Richter, qui a affecté la ville de Kraljevo, faisant deux morts et de très importants dégâts dans la nuit de mardi à mercredi. La terre a, à nouveau, tremblé deux fois dans la nuit de jeudi à vendredi.

Serbie : le séisme de Kraljevo fait deux morts et une cinquantaine de blessés

L’intérêt de l’opinion serbe, toute cette semaine, était néanmoins tourné vers la Croatie. Le Président Boris Tadic a effectué une visite hautement symbolique à Vukovar, la première d’un chef d’État serbe dans cette ville symbole de la guerre, tombée aux mains des milices serbes le 18 novembre 1991. Cette visite est considérée comme un pas essentiel dans la normalisation des relations entre la Serbie et la Croatie.

Croatie : Boris Tadić présente les excuses de la Serbie à Vukovar

La Serbie et la Croatie « ouvrent une page nouvelle de leur histoire »

Après les violences en marge de la Gay Pride et du match Italie-Serbie de Gênes, la question de l’interdiction des groupuscules d’extrême droite agite de nouveau la Serbie. Un vrai casse tête pour la justice serbe, qui a bien du mal à trouver des preuves tangibles contre eux. Mais qui sont ceux qui dirigent Obraz, SNP Naši 1389 ou Nacionalni stroj ? Vreme a enquêté sur cette mouvance toujours active et dangereuse.

Serbie : radiographie de l'extrême droite

Alors que l’Union européenne a donné, la semaine dernière, un feu vert symbolique à la poursuite de l’intégration européenne de la Serbie, le pays attend une nouvelle visite du Procureur général du TPIY, Serge Brammertz. Dans ce contexte, la police serbe a lancé, mardi, une nouvelle opération visant à arrêter Ratko Mladić qui s’est soldée, comme toutes les précédentes, par un échec…

Arrestation de Mladić : encore un échec pour la gendarmerie serbe

En Croatie, le procès des meurtriers du journaliste Ivo Pukanić, assassiné le 23 octobre 2008. Les six co-accusés ont écopé de pas moins de 150 années de prison, mais les commanditaires et les motifs du crime demeurent toujours inconnus…

Croatie : lourdes peines pour les assassins du journaliste Ivo Pukanić

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail