Serbie / France / Justice / Football

A Belgrade, le procès Taton reprend dans un climat de peur

Des supporters toulousains lors du match Bordeaux-Toulouse du 2 mai 2010 au stade Chaban Delmas.
Des supporters toulousains lors du match Bordeaux-Toulouse du 2 mai 2010 au stade Chaban Delmas. AFP PHOTO / PIERRE ANDRIEU

Reprise ce lundi 8 novembre à Belgrade du procès des 14 meurtriers présumés de Brice Taton, le supporteur français décédé en octobre 2009 à la suite d'une agression à Belgrade, en marge d'un match de l'Europe League entre Toulouse, son club et le Partizan Belgrade. Un procès marqué encore par un lourd climat de peur des témoins. 

Publicité

Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

C’est par l’audition d’un témoin protégé que le procès du meurtrier présumé du supporter français Brice Taton a repris lundi 8 novembre à Belgrade.

Derrière une vitre fumée, le témoin «A2» dit avoir vu la bagarre ce jour-là, mais reste très évasif et même décevant.

C’est la présidente du tribunal qui doit relire à la barre les déclarations de l’époque de l’enquête.

«A2» avait vu et pouvait reconnaître un des agresseurs. Mais il le dit, il a peur pour sa sécurité et au tribunal il ne reconnaît personne. Difficile d’évaluer sa sincérité, mais il est vrai que les hooligans serbes ont fait parler d’eux lors de violences à Belgrade et en Italie ces dernières semaines.

De plus, des rumeurs courent depuis, sur l’incapacité de l’Etat à affronter sérieusement le problème de la violence sportive. Cela peut suffire à intimider un témoin.

Mardi, la cour entendra de nouveaux témoins français par vidéo conférence. Le verdict est attendu le 26 novembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail