Royaume-Uni

Le gouvernement britannique durcit les règles pour les chômeurs

Les chômeurs seront privés  d'allocations pour trois mois s'ils refusent une offre, et pour  trois ans s'ils rejettent trois offres.
Les chômeurs seront privés d'allocations pour trois mois s'ils refusent une offre, et pour trois ans s'ils rejettent trois offres. AFP/BEN STANSALL

En quatorze ans, les diverses allocations touchées par les chômeurs ont augmenté de 40 % au Royaume-Uni. Elles coûtent plus de 100 milliards d’euros par an. Le ministre britannique du Travail, Iain Duncan Smith, a annoncé jeudi 11 novembre le plus sévère programme depuis la mise en place du système après la dernière Guerre mondiale pour remettre au travail ces « assistés » que la presse populaire dénonce comme des chômeurs « parasites ». Un enfant sur six vit dans un foyer où personne n’a jamais travaillé en Grande-Bretagne, c’est le plus fort taux d’Europe.

Publicité

Avec notre correspondant à Londres, Adrien Moss

D’abord le bâton : trois fautes seront sanctionnées. Un, refuser un travail. Deux, ne pas poser sa candidature pour l’emploi indiqué par le conseiller anti-chômage. Trois, ne pas aller à un entretien d’embauche.

La sanction sera la suppression des allocations chômage, trois mois pour une première faute, six mois pour deux fautes, trois ans pour trois fautes. En plus, le chômeur devra alors faire trente heures par semaine, non payées, de travail d’intérêt collectif : balayer les rues, gratter les graffitis, etc.

L’allocation de perte d’emploi, 75 euros par semaine, quel que soit le salaire précédent, est touchée par 1,4 million de personnes. Grâce aux 29 autres allocations liées au chômage, certains chômeurs gagnaient plus que ceux qui travaillaient.

Quant à « La carotte, dit Nick Clegg, le numéro deux libéral-démocrate du gouvernement, c’est que grâce à une allocation unique, qui remplacera les 30 autres, 300 000 familles, grâce au travail, seront réintégrées dans la société ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail