Accéder au contenu principal
Union européenne / Finances

Les Européens divisés sur les réponses de long terme à la crise

Le ministre italien des Finances Giulio Tremonti (au centre), avec ses homologues espagnols (à gauche) et néerlandais (à droite).
Le ministre italien des Finances Giulio Tremonti (au centre), avec ses homologues espagnols (à gauche) et néerlandais (à droite). Reuters/Thierry Roge
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les ministres des Finances de la zone euro se réunissent ce lundi 6 décembre 2010 à Bruxelles pour étudier les modalités d'aide à l'Irlande. Les mécanismes de lutte contre la spéculation seront également à l'étude. Et peut-être, cette dernière proposition de Jean-Claude Juncker, le président de l'Eurogroupe : avec le ministre italien des Finances, Giulio Tremonti, il préconise de mettre sur pied une agence européenne de la dette. Son but : l'émission de nouvelles obligations.

Publicité

Les obligations européennes pour sauver la zone euro de l'implosion ? Voici l'idée lancée par le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, et le ministre italien des Finances, Giulio Tremonti. Dans une tribune signée conjointement dans Le Financial Times, ils proposent l'introduction rapide des « euro-obligations ».

Ces obligations créeraient « un marché mondial de capitaux pour les obligations européennes ». Leur but : protéger les pays de la spéculation et attirer de nouveaux capitaux en Europe. Et en prime, envoyer un message de confiance aux marchés et aux citoyens quant à l'irréversibilité de la monnaie unique.

Les divisions de la zone euro

Seul problème : les Allemands qui doutent de la possibilité d'émettre rapidement ces « euro-obligations ». Selon le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, élu par Le Financial Times meilleur ministre des Finances de l'année, l'émission des obligations européennes se heurterait aux divisions de la zone euro sur les façons de résoudre la crise actuelle.

Pour obtenir un consensus, faudra-t-il donc modifier des traités européens ? Voici la question fondamentale que devront se poser les Européens, car la crise de l'euro est loin d'être finie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.