Accéder au contenu principal
Transports / Europe

Un week-end difficile pour les transports en Europe à cause des chutes de neige

40% des vols ont été annulés à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle le 19 décembre 2010.
40% des vols ont été annulés à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle le 19 décembre 2010. AFP/BERTRAND LANGLOIS
Texte par : RFI Suivre
6 mn

D'abondantes chutes de neige sur la moitié nord de la France dimanche 19 décembre ont rendu délicate la situation sur les routes et dans les aéroports, dont Roissy-Charles-de-Gaulle où 40% des vols ont été annulés jusqu'à la fin de la journée. Les transports en France mais aussi dans de nombreux pays européens sont encore ralentis, voire à l'arrêt. Au Royaume-Uni, des milliers de passagers sont bloqués dans les aéroports britanniques pour le week-end traditionnellement le plus chargé de l'année. Même genre de situation à l'aéroport de Bruxelles. A Francfort, plus de 540 vols ont été annulés.

Publicité

Depuis hier, samedi 18 décembre, le trafic aérien est perturbé par les chutes de neige. Roissy-Charles-de-Gaulle, seul aéroport européen à rester ouvert, a cessé momentanément d’accueillir des vols détournés des autres aéroports. La direction générale de l’aviation civile a même demandé aux compagnies d’annuler 40 % de leurs vols. Ce dimanche 19 décembre, les voyageurs étaient nombreux à attendre un hypothétique départ. Une de nos journalistes, Michèle Diaz, s'est rendue à Roissy-Charles-de-Gaulle. Ecoutez son reportage :

Le traffic aérien fortement perturbé à l'aéroport de Roissy

 

Quatre millions de voyageurs espéraient quitter les îles britanniques ce week-end pour le grand exode de Noël, le plus important de l’année au Royaume-Uni. 400 000 devaient s’envoler de Londres Heathrow, 100 000 de Londres Gatwick. Mais l’hiver le plus froid depuis trente ans provoque un chaos total sur les routes, dans les gares et les aéroports.

Avec notre correspondant à Londres, Adrien Moss

Londres Heathrow reste fermé ce dimanche 19 décembre. Aucun avion ne pourra atterrir. Sept départs seulement sont annoncés. L’une des deux pistes est dégagée mais il y a encore beaucoup trop de neige et de glace sur les avions.

« Si 22 joueurs ne peuvent pas disputer un match de football en toute sécurité, on ne peut pas non plus faire voler des avions », dit la direction de l’aéroport. Tous les parkings de l’aéroport sont occupés par des avions immobilisés depuis vendredi soir.

En temps normal, à cette période de l’année il y a un décollage toutes les 40 secondes. Plusieurs milliers de voyageurs ont passé la nuit dans les halls de Heathrow et Gatwick sous des couvertures thermiques ou sous des tentes qu’ils avaient dans leurs bagages.

La décision de British Airways d’annuler presque tous ses vols depuis vendredi soir alors que les avions de compagnies étrangères continuaient à décoller est sévèrement critiquée mais la compagnie continue à demander à ses passagers de ne surtout pas venir à l’aéroport.

Heathrow a 10 chasse-neige et 50 autres véhicules pour nettoyer ses deux pistes. « C’est insuffisant », dit le syndicat des pilotes, « c’est le Tiers monde ».

Un Russe, qui attend depuis vendredi soir son avion pour Moscou, ne comprend pas que 20 centimètres de neige paralysent l’aéroport le plus fréquenté d’Europe.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.