Accéder au contenu principal
Biélorussie / Présidentielle

Condamnés pour avoir manifesté contre la réélection du président Loukachenko

Des policiers biélorusses face aux manifestants qui protestent contre les fraudes électorales, près du Parlement,  Minsk, le 19 décembre 2010.
Des policiers biélorusses face aux manifestants qui protestent contre les fraudes électorales, près du Parlement, Minsk, le 19 décembre 2010. REUTERS/Vasily Fedosenko
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après la réélection contestée du président Alexander Loukachenko, le parquet de Biélorussie a inculpé quatre candidats de l'opposition à la présidentielle du19 décembre 2010 d'incitation aux troubles parce qu'ils ont contesté dans la rue sa réélection.

Publicité

Un poète, un ancien vice-ministre des Affaires étrangères, deux dirigeants du parti chrétien démocrate : les quatre opposants viennent d’être inculpés. Ils avaient été interpellés durant les rassemblements organisés pour dénoncer les fraudes qui avaient permis à Alexander Loukachenko d'être réélu avec 80% des voix pour un quatrième mandat.

L'indéboulonnable président biélorusse avait promis au lendemain du scrutin de repousser toute tentative de « révolution ». Sa stratégie est claire désormais : faire taire l'opposition.

Après les heurts avec les forces de l'ordre près de 700 opposants avait été arrêtés et emprisonnés. Les premières inculpations viennent donc de tomber et l’accusation d'incitation aux troubles peut valoir sous le régime biélorusse jusqu'à 15 ans de prison.

Le parti chrétien démocrate peut également être interdit. Ces inculpations montrent le peu de cas qu'Alexander Loukachenko fait de la démocratie et de l'opinion des Etats-Unis et de l'Union européenne qui ont fermement condamné la répression.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.