Accéder au contenu principal
Hongrie / UE

Présidence de l’UE : cérémonie de passation de pouvoir entre la Belgique et la Hongrie

Le Premier ministre belge Yves Leterme (d) tend le drapeau européen à son homologue hongrois Viktor Orban lors de la cérémonie de passation de pouvoir à Budapest, le 6 janvier 2011.
Le Premier ministre belge Yves Leterme (d) tend le drapeau européen à son homologue hongrois Viktor Orban lors de la cérémonie de passation de pouvoir à Budapest, le 6 janvier 2011. REUTERS/Laszlo Balogh
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Hongrie est, depuis le 1er janvier 2011, à la tête de l’Union européenne pour six mois, succédant ainsi à la Belgique. C’est, ce 6 janvier 2011 qu’à eu lieu la cérémonie de passage officiel de témoin à Budapest. Pour l’occasion, le Premier ministre belge a remis la bannière étoilée de l’Union européenne à son homologue hongrois, Viktor Orban. C’est la première fois que la Hongrie préside l’UE depuis son adhésion en 2004.

Publicité

Avec notre correspondant à Budapest, Florence La Bruyère

C’est sous la coupole du Parlement hongrois qu’a eu lieu la cérémonie de passation des pouvoirs à la Hongrie. Dans la salle où trône la couronne de St Etienne, symbole de la nation hongroise. Le roi Etienne fut le premier à ancrer son pays dans l’Europe chrétienne, en l’an 1000.

Pendant la cérémonie, des jeux de lumière aux couleurs du drapeau hongrois (rouge, blanc et vert) ont illuminé les colonnes de la salle. Le Premier ministre belge, Yves Leterme, a rendu hommage aux Hongrois, pour s’être rebellés contre la tyrannie soviétique en 1956 et pour avoir percé la première brèche dans le rideau de fer en 1989. « Je salue l’attachement des hongrois à la liberté », a dit Yves Leterme.

Après avoir reçu le drapeau étoilé sur fond bleu des mains du Premier ministre belge, Viktor Orban a prononcé un discours très applaudi par le corps diplomatique. Il a rappelé que se retrouver à la tête de l’Europe, c’était un rêve millénaire devenu réalité pour le peuple hongrois, qui avait connu beaucoup de victoires et de défaites.

« La Hongrie vit une époque de renouveau, a ajouté Viktor Orban. Elle est prête à mettre son énergie et sa foi au service de l’Union européenne ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.