Accéder au contenu principal
Vatican/Al-Azhar

Le Vatican opte pour le dialogue après la rupture d'Al-Azhar

Benoît XVI au Vatican, le 6 janvier 2011.
Benoît XVI au Vatican, le 6 janvier 2011. Photo by Franco Origlia/Getty Images
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le dialogue interreligieux serait en panne. En Egypte, la plus haute institution de l'islam sunnite, Al-Azhar a décidé de suspendre ses réunions avec le Vatican. Elle invoque comme motif «des attaques» du pape Benoît XVI contre l'islam. Pour Al-Azhar, le souverain pontife a répété que les musulmans opprimaient les non-musulmans vivant avec eux au Moyen-Orient. De son côté, le Vatican affirme vouloir poursuivre ses réunions bi-annuelles avec Al- Azhar.

Publicité

Avec notre correspondant à Rome, Antoine-Marie Izoard

Comme bien souvent à Rome, la prudence est de mise. Un peu après avoir appris la décision d’Al-Azhar de suspendre son dialogue avec les autorités catholiques, le Vatican a fait savoir que « la ligne d’ouverture et de dialogue » du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux restait « inchangée ».

Dans une brève déclaration à la presse, le porte-parole du Saint-Siège a aussi indiqué que le Vatican était entrain de collecter les informations nécessaires pour une meilleure compréhension de la situation.

La diplomatie est donc de mise, d’autant que Le Caire, ces derniers jours, a rappelé son ambassadeur auprès du Saint-Siège pour consultation, suite aux appels lancés par le Pape aux gouvernants du Moyen-Orient afin qu’ils défendent les minorités chrétiennes.

La réaction de Benoît XVI après l’attentat meurtrier contre une église copte d’Alexandrie, est jugée au Caire comme une ingérence. On se souvient au Vatican que l’ancien imam d’Al-Azhar, il y quatre ans, avait été empêché déjà par son entourage, de venir rencontrer le Pape au Vatican. Une visite censée apaisée les relations déjà tendues, quelques mois après les remous provoqués par le discours de Benoît XVI sur l’islam à Ratisbonne.

On fait croire à l'opinion publique que le pape Benoit XVI attaque l'islam, ce qui est faux.

Père Christophe Roucou

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.