Accéder au contenu principal
Union pour la Méditerranée

Le patron de l'UPM démissionne

Le Jordanien Ahmad Massa'deh (d), secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée, UPM, le 13 avril 2010 à Barcelone.
Le Jordanien Ahmad Massa'deh (d), secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée, UPM, le 13 avril 2010 à Barcelone. AFP / Lluis Gene
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'Union pour la Méditerranée (UPM) regroupe 43 pays liés au sein d'un espace de coopération dont les principaux enjeux sont d'ordre énergétique et environnemental. L'UPM, dont le siège est à Barcelone, a vu le jour en 2008 sur initiative de Nicolas Sarkozy. Mais force est de constater que rien n'a réellement évolué depuis. Une lenteur qui a peut-être conduit le secrétaire général de l'organisation, le Jordanien Ahmad Massa'deh, à présenter sa démission mercredi 26 janvier.

Publicité

Avec notre correspondante à Barcelone, Martine Pouchard

Ahmad Massa’deh avait été nommé il y a tout juste un an à ce poste. Il explique dans un communiqué qu’il renonce à ses fonctions, car elles ne correspondent pas vraiment à ses souhaits.

C’est avec fierté qu’il a mené sa mission, explique-t-il malgré un manque de ressources humaines et financières dans des circonstances difficiles. Il ne cache pas non plus son amertume, affirmant qu’il a souvent travaillé seul mais qu’il a été, malgré les obstacles, capable de construire cette Union pour la Méditerranée.

Il y a une semaine, il présidait avec le vice-président de la Banque européenne, Fontaine Vive, une réunion technique sur le financement de projets concrets en Méditerranée, ce qui ne laissait aucunement présager de cette démission. Officieusement, on laisse entendre que Ahmad Massa’deh aurait eu une vision plus politique que technique de l’UPM.

Indiscutablement, l’Union pour la Méditerranée a bien du mal à se mettre en place, le principal obstacle restant les tensions entre Arabes et Israéliens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.