Accéder au contenu principal
Espagne

En Espagne, le chômage atteint des sommets

File d’attente devant l’Agence nationale pour l’emploi dans le quartier de Santa Eugenia, à Madrid, le 20 janvier 2010.
File d’attente devant l’Agence nationale pour l’emploi dans le quartier de Santa Eugenia, à Madrid, le 20 janvier 2010. AFP/Dominique Faget
Texte par : AFP
4 mn

Plus d'un Espagnol sur cinq est au chomage, à la fin de l'année 2010, l'Espagne comptait en effet 20,33% de chômeurs. C'est le plus haut niveau depuis 1997 et un record dans l'Union européenne. Un chiffre est particulièrement inquiétant, c'est celui du chômage des moins de 25 ans qui dépasse encore les 40%.

Publicité

Il y a une composante plus structurelle qui explique pourquoi le taux de chômage est si élevé en Espagne par rapport aux autres pays européens. C’est parce que le secteur immobilier qui engendrait beaucoup d’emplois s’est effondré…

Thibault Mercier

Le chômage est reparti à la hausse en Espagne, atteignant fin 2010 un taux de 20,33%, son plus haut niveau depuis le deuxième trimestre 1997 et un record dans l'Union européenne, selon les chiffres publiés vendredi par l'Institut national de la statistique (Ine).
Le taux de chômage n'aura donc finalement baissé que sur un seul trimestre, le troisième, au cours de l'année 2010, repassant brièvement sous la barre symbolique des 20% (19,79%) qu'il avait franchie en début d'année.

Il dépasse en fin d'année l'objectif de 19,4% que s'était fixé le gouvernement socialiste, et retrouve un niveau record, jamais atteint depuis le deuxième trimestre 1997 (20,72%). Le nombre de sans emploi était fin 2010 de 4,697 millions, soit 121 900 personnes de plus qu'au trimestre précédent et 370.100 de plus qu'un an plus tôt, selon l'Ine.

Pas d'amélioration nette en vue

L'irrésistible ascension du chômage n'a quasiment pas cessé depuis l'été 2007, quand il avait atteint un plancher historique à 7,95%. Frappée par la crise et l'éclatement de sa bulle immobilière, l'Espagne est entrée en récession fin 2008 et n'en sort aujourd'hui que timidement.

L'Espagne affiche un taux de chômage deux fois supérieur à la moyenne dans l'Union européenne et le ministre du Travail avait prévenu en septembre qu'il faudrait « trois ou quatre ans pour revenir à un taux d'avant la crise ». Le gouvernement a récemment revu à la hausse sa prévision pour 2011, tablant désormais sur 19,3%, contre 18,9% auparavant. Il attend 17,5% en 2012 et 16,2% en 2013.

Deux chiffres restent inquiétants: le chômage des moins de 25 ans, qui dépasse encore les 40%, et le nombre de foyers dont aucun membre n'a un emploi, qui atteint 1,3 million.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.