FMI

FMI: les candidats à la succession de DSK

Montage photo des successeurs potentiels de DSK à la tête du FMI, dont la Française Christine Lagarde.
Montage photo des successeurs potentiels de DSK à la tête du FMI, dont la Française Christine Lagarde. REUTERS

Dominique Strauss-Kahn a été inculpé par la justice américaine, il est accusé de crimes sexuels mais a obtenu la liberté sous caution. Il sortira de prison vendredi 20 mai 2011. sa succession à la tête du FMI est ouverte depuis l'annonce de sa démission. L'Europe, qui dirige le FMI depuis 1946, cherche à garder la tête de l'institution au moment où celle-ci est activement engagée dans l'aide aux pays plongés dans la crise de la dette de la zone euro.

Publicité

Les Européens devraient encore cette fois-ci l’emporter car ils sont les principaux contributeurs au capital du FMI, même si le dynamisme économique des pays émergeants devrait à terme leur garantir d’avantage de visibilité dans les institutions de Bretton Woods.

Alors quel Européen ? Les Allemands ont l’ancien président de la banque fédérale, Axel Weber qui a refusé la présidence de la BCE. Allemand aussi, l’ancien ministre de l’Economie Peer Steinbrück.

Le Britannique Gordon Brown, ancien Premier ministre britannique, s’y verrait, le Belge Didier Reynders, ministre des Finances, aussi.

Les Français alignent Christine Lagarde, actuelle favorite, peut être handicapée par l’affaire de Bernard Tapie. Il y a aussi Jean-Claude Trichet dont le mandat pour la BCE se termine cette année.

Pourrait également figurer sur la liste le président de la banque institutionnelle d’investissement, le Belge Philippe Maystadt ou son vice-président le Français Philippe de Fontaine Vive.

Il faudra aussi savoir s’il s’agit de simplement finir le mandat de DSK jusqu'à l’année prochaine ou alors d’entamer un nouveau mandat complet de cinq ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail