Allemagne/Elections

Les Verts allemands pour la première fois devant les conservateurs de Merkel

Karo Linnert, à la  tête des Verts de Brême, fêtant les bons résultats des élections régionales, le 22 mai 2011.
Karo Linnert, à la tête des Verts de Brême, fêtant les bons résultats des élections régionales, le 22 mai 2011. REUTERS/Thomas Peter

Les Verts allemands continuent leur ascension en devançant les conservateurs lors des élections régionales à Brême, dimanche 22 mai 2011. Une première historique et un nouveau revers pour la chancelière, Angela Merkel.

Publicité

Le camp conservateur est en net recul tandis que les Verts et les sociaux-démocrates ont réalisé une belle progression aux élections régionales du 22 mai 2011 à Brême, ville-Etat du nord de l’Allemagne, le plus petit des seize Länders du pays.

La défaite de la CDU et des libéraux était annoncée mais pour la première fois le parti de la chancelière Angela Merkel arrive en troisième position, derrières les Verts. La formation conservatrice a réalisé son plus mauvais score depuis 1959, en obtenant 20% des voix, alors que les écologistes, qui ont le vent en poupe depuis des mois en Allemagne, ont remporté 22,5% des voix, soit une hausse de six points. Ce sont au final les socialistes du SPD qui sont arrivés en tête, avec 38% des voix.

C’est un résultat amère pour la tête de liste des chrétiens-démocrates de Brême qui explique ces mauvais résultats par la virulence de mouvement anti-nucléaire depuis la catastrophe de Fukushima au Japon et les inquiétudes de l’opinion avec la crise grecque.

Toutefois, le cas de Brême est particulier. Cette ville étudiante de 500 000 électeurs est l’un des berceaux des Verts. Le gouvernement Merkel aura une courte pause électorale avant d’affronter de nouveau les électeurs, notamment à Berlin en septembre 2011.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail