Crise de la dette

La Grèce recevra une nouvelle tranche d'aide

La bourse d'Athènes.
La bourse d'Athènes. REUTERS/John Kolesidis
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La cinquième tranche de l'aide mise à disposition pour sortir la Grèce de la crise de la dette sera bien versée dans les prochaines semaines. L'Union européenne et le FMI ont visiblement été convaincus par les nouveaux efforts promis par le gouvernement. Et l'Union se prépare à remettre la main à la poche. La bourse d'Athènes a salué ces nouvelles en bondissant de 4,5% en fin de séance. C'est donc un double soupir de soulagement que doivent pousser les membres du gouvernement grec ce vendredi soir 3 juin 2011.

Publicité

Premièrement le plus urgent est maintenant garanti. Douze milliards d'euros seront versés début juillet par l'Union européenne et le FMI, sous réserve d'ultimes discussions sur le financement du redressement des comptes grecs.

Le nouveau plan de réduction du déficit est jugé crédible, mais les modalités doivent être précisées, exigent les experts. Cela implique de nouveaux efforts pour les citoyens. Les taxes vont augmenter, le nombre de fonctionnaires, ainsi que leurs salaires seront rabotés, et un grand nombre de sociétés seront privatisées afin que le déficit soit contenu dans les 7,5% du PIB cette année conformément aux engagements pris en mai dernier quand a été lancé le premier plan de soutien.

Deuxièmement le gouvernement respire parce qu'un second plan se prépare. Le ministre luxembourgeois des Finances Jean-Claude Juncker, le chef de file de la zone euro, l'a confirmé. Les créanciers privés de la Grèce seront mis à contribution. Ce plan chiffré à 60 milliards d'euros est indispensable car la Grèce ne sera pas capable de se refinancer sur le marché en 2012 comme l'espéraient ses sauveurs. Sa dette de 340 milliards d'euros reste un fardeau bien trop lourd à porter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail