Accéder au contenu principal
Piratage/Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, un jeune de 19 ans arrêté après des piratages de sites internet

Les hackers de Lulz Security ont parvenus à s'introduire sur le site du Sénat américain et de la CIA.
Les hackers de Lulz Security ont parvenus à s'introduire sur le site du Sénat américain et de la CIA. REUTERS/Staff
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un jeune homme de 19 ans, soupçonné d'appartenir au groupe de pirates informatiques Lulz Security (LulzSec), à l'origine d'attaques contre Sony et la CIA, a été arrêté lors d'une opération du FBI et de Scotland Yard, ce mardi 21 juin 2011. Une importante quantité de matériel a été saisie à son domicile à Wickford au nord-est de Londres. 

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Le jeune homme arrêté à grand fracas par Scotland Yard et le FBI s’appelle Ryan Cleary. Sa mère a confirmé le raid mené chez eux aux aurores ce mardi 21 juin 2011, dans la petite ville tranquille de Wickford au nord-est de Londres et confié que son fils était obsédé par le monde des ordinateurs depuis l’âge de 12 ans.

La police le soupçonne d’être le cerveau derrière les pirates informatiques Lulz Security qui sévit depuis le mois de mai. Au départ le groupe s’est présenté comme une petite équipe qui voulait s’amuser, d’où leur nom Lulz, une déformation de la fameuse abréviation internet lol, Laugh out loud (mort de rire en français).

Mais très vite les pirates ont été grisés par le succès de leurs attaques d’abord contre des sites mal protégés puis ces dernières semaines contre la CIA, le FBI, le gouvernement américain mais aussi le groupe Sony, les chaînes de télévision PBS et Fox et pas plus tard que lundi le bureau des affaires criminelles britannique.

« Fini de rire » ont alors décidé les autorités qui ont donc lancé cette opération de police spectaculaire. On ne sait pas encore si ce jeune de 19 ans a agi seul ou si plusieurs autres pirates se cachent derrière Lulz Security. Mais s’il s’avère effectivement impliqué dans ce piratage tous azimuts, il pourrait être extradé aux USA pour être jugé et risque plusieurs années de prison.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.