Pologne / Union européenne

UE : la Pologne critique les plans d’aide de la zone euro

La Pologne a pris la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne le 1er juillet 2011.
La Pologne a pris la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne le 1er juillet 2011. REUTERS/Peter Andrews

La Pologne, qui a pris la tête de l'Union européenne vendredi 1er juillet, n'a pas attendu longtemps avant d'émettre de vives critiques sur les politiques qui y sont menées. Varsovie semble bien disposée à assurer une présidence très active durant les six mois à venir.

Publicité

Les plans d'aide aux pays de la zone euro en difficulté ne seraient pas adaptés à la situation, selon la Pologne. Pour son ministre des Finances, Jacek Rostowski, il faut  changer la philosophie qui anime les plans d'aide à la Grèce, à l'Irlande et au Portugal car ils sont en retard sur les événements.

De plus ils se focalisent bien trop, selon lui, sur la réduction de la dette et pas assez sur la relance économique. Le ministre polonais prend en exemple l'action du FMI qui, elle, va dans le bon sens. La Pologne, qui ne fait pas partie de la zone euro, estime néanmoins qu'en tant que présidente de l'Union européenne elle devrait participer aux réunions de l'Eurogroupe.

La Politique agricole commune (PAC) de l'Europe ne trouve pas davantage grâce aux yeux de son collègue le ministre polonais de l'Agriculture. Celui-ci renvoie dos à dos la France et la Grande-Bretagne, qui défendent sur la PAC des positions opposées, les jugeant trop « conservatrices ». Le ministre polonais prône, bien au contraire, une réforme en profondeur des aides aux agriculteurs européens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail