Norvège / Terrorisme

Les meurtres de masse deviennent de plus en plus fréquents

Timothy McVeigh, auteur de l'attentat d'Oklahoma City (Etats-Unis) le 19 avril 1995.
Timothy McVeigh, auteur de l'attentat d'Oklahoma City (Etats-Unis) le 19 avril 1995. GettyImages
Texte par : Christophe Carmarans
3 mn

Les meurtres de masse sont devenus de plus en plus fréquents ces dernières années. Commis souvent par des individus jeunes et isolés, ils se terminent la plupart du temps par le suicide de leurs auteurs. Celui perpétré en Norvège samedi 23 juillet 2011 se singularise à la fois par son ampleur, par sa forme et par son dénouement.

Publicité

La plupart des meurtriers de masse sont des hommes blancs, ont entre la vingtaine et la trentaine, proviennent de la classe moyenne inférieure et se sont renfermés sur eux-mêmes au moment de leur enfance ou de leur adolescence ; c’est ainsi que les décrivent les experts en criminologie. « Ce sont en général des personnes qui aspirent à une destinée plus haute que celle à laquelle ils sont confrontés », explique le journaliste espagnol Antonio Mendoza, exilé aux Etats-Unis et auteur de deux ouvrages sur le sujet. « Quand ils voient leurs ambitions étouffées, poursuit-il, ils blâment les groupes dont ils se sentent écartés, développent une haine irrationnelle qui se transforme alors en violence dirigée contre ceux qui les oppressent, les menacent ou les excluent ».

Profil type

Le Norvégien Anders Behring Breivik, l’auteur présumé des attentats d’Oslo qui ont coûté la vie à 93 personnes, selon le dernier bilan provisoire, correspond au portrait dressé par les criminologues. Breivik a également pour point commun avec un grand nombre de meurtriers de masse : une fascination pour les thèses de l’extrême droite ainsi qu’un accès facile aux armes. Le tueur d’Oslo avait fréquenté récemment les groupuscules extrémistes nordiques. Il était également inscrit dans un club de tir de la capitale norvégienne et ses activités de gérant d’une ferme biologique lui permettaient de se procurer aisément des produits pouvant servir à la fabrication d’explosifs.

A la fin des années 1980, le phénomène des meurtriers de masse s’est multiplié et semble s’accélérer depuis le milieu de la décennie 2000. En voici quelques-uns des plus marquants (v. encadré ci-dessous). On relèvera que, contrairement au tueur d’Oslo, la plupart d’entre eux se sont suicidés immédiatement après leur crime. A moins d’avoir bénéficié de complicités, Anders Behring Breivik est le seul à avoir cumulé attentat à la bombe et fusillade à grande échelle. Son acte, calculé et préparé avec minutie, se rapproche de celui commis par l'Américain Timothy McVeigh à Oklahoma City en avril 1995, le plus meurtrier à ce jour.

Les principaux meurtres de masse commis depuis 1989
Image saisie par une caméra de surveillance lors de la tuerie du lycée Columbine, au Colorado, le 20 avril 1999. GettyImages

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail