Accéder au contenu principal
Royaume-Uni / Médias

News of the World : James Murdoch peut-il rester à la tête de BSkyB ?

La place de James Murdoch, le fils de Rupert Murdoch, à la tête de BSkyB est remise en question, le 28 juillet 2011.
La place de James Murdoch, le fils de Rupert Murdoch, à la tête de BSkyB est remise en question, le 28 juillet 2011. REUTERS/Simon Kwong/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Grande-Bretagne et les suites de l'affaire News of the World. Ce jeudi 28 juillet 2011, se tient le conseil d'administration du bouquet satellitaire britannique BSkyB. Le groupe, détenu en partie par News Corp, devrait afficher une santé financière insolente. Mais le cœur du débat sera le sort de son président James Murdoch, le fils du patron de News Corp. James Murdoch est directement mis en cause dans le scandale des écoutes téléphoniques de son journal News of the World.

Publicité

James Murdoch est contesté, accusé d'avoir menti devant les parlementaires dans l'affaire des écoutes téléphoniques. Il a pourtant de bonnes chances de rester président de BSkyB. En effet, malgré quelques appels à la démission, venus des conseillers et représentants des autres actionnaires, James Murdoch garde le soutien de la majorité du conseil d'administration.

Son efficacité en tant que chef exécutif de l'opérateur, il y a quelques années, et ses bonnes relations avec la direction actuelle, jouent sans doute en sa faveur. Vendredi, le bouquet satellitaire doit annoncer son bénéfice annuel, une manne financière qui équivaut au moins à un milliard cent douze millions d'euros.

Elle devrait bénéficier en grande partie au groupe Murdoch, qui détient près de 40% de la compagnie. Or, après tout ce qui s'est passé, reverser autant d'argent aux Murdoch pourrait-être mal perçu par l'opinion publique. Et le régulateur britannique des télécoms est soumis à une pression de plus en plus forte, afin de vérifier si Murdoch est toujours un actionnaire « apte et convenable » pour contrôler BSkyB.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.