Accéder au contenu principal
Norvège

Le tournoi international de football d'Oslo rend hommage aux victimes des attentats

Des jeunes du monde entier participent à ce tournoi de football à Oslo. Autour des terrains de football, un mémorial qui rend hommage aux victimes des attentats.
Des jeunes du monde entier participent à ce tournoi de football à Oslo. Autour des terrains de football, un mémorial qui rend hommage aux victimes des attentats. AFP PHOTO / ODD ANDERSEN
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une semaine après l’attentat à la bombe d’Oslo et la fusillade de l’île d’Utoya qui ont fait 77 morts le 22 juillet 2011, la vie quotidienne reprend peu à peu ses droits en Norvège. Un tournoi international de football a débuté hier à Oslo, il rassemble 30 000 jeunes, garçons et filles, venus du monde entier. L’occasion, dans une ambiance multiculturelle, de redonner le sourire à la jeunesse directement visée par les attaques du 22 juillet.

Publicité

Avec notre correspondant à Oslo, Grégory Tervel

Pour rien au monde ils n’auraient voulu annuler cette édition 2011. Les organisateurs de la Norway Cup ont tout mis en œuvre depuis une semaine pour que le tournoi ait lieu comme prévu. Malgré la tragédie du 22 juillet, malgré les craintes de certains parents qui n’ont pas souhaité y envoyer leurs enfants, craignant pour leur sécurité. La police norvégienne a très vite donné son accord pour maintenir l’épreuve, pour le plus grand bonheur des équipes venues des quatre coins du monde. Pour le plus grand bonheur, aussi, des adolescents norvégiens.

Un brassard noir en hommage aux victimes

Certains participants étaient présents sur l’île d’Utoya, il y a dix jours. Ali Rasheed, 14 ans, y a lui perdu sa sœur aînée. C’est pour elle qu’il a tenu à être là, entouré de ses camarades, pour essayer aussi de penser à autre chose. Le foot comme réponse à la douleur, les échanges interculturels en riposte à la haine : c’est un peu ce message qu’ont voulu faire passer les organisateurs. La Norway Cup a débuté avec une marche de la rose, un concert en hommage aux victimes, et une minute de silence. Toute la semaine, joueuses et joueurs porteront un brassard noir pour honorer les victimes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.