Accéder au contenu principal
Royaume-Uni/Émeutes

Émeutes à Londres : Malaise malaisien

Asyraf Haziq Rosli a participé à une conférence de presse à l'ambassade de Malaisie à Londres, le 11 août 2011.
Asyraf Haziq Rosli a participé à une conférence de presse à l'ambassade de Malaisie à Londres, le 11 août 2011. Reuters/Cathal McNaughton

La vidéo d’un étudiant malaisien, qui raconte depuis son lit d’hôpital l’attaque brutale, puis le vol, dont il a été victime dans les rues de Londres lors des émeutes, a suscité une vague d’écœurement envers les assaillants et de compassion pour la victime autant en Malaisie qu’en Angleterre. Dans un communiqué, Scotland Yard a confirmé l’arrestation d’un homme soupçonné d’avoir participé au vol. Le suspect, âgé d’une vingtaine d’années, a été placé en garde à vue.

Publicité

« Lorsque nous voyons des jeunes dont certains ont 13 ans, piller en riant, lorsque nous voyons l’image répugnante d’un jeune homme blessé entouré de gens qui prétendent l’aider alors qu’ils le dévalisent, il est évident que certaines choses ne tournent pas rond dans notre société » a exprimé le Premier ministre britannique David Cameron au sujet de cette agression.

Lundi 8 août, le jeune Malaisien Asyraf Haziq Rosli, 20 ans, a été attaqué par un groupe alors qu’il roulait à bicyclette dans les rues de la capitale britannique. Le jeune homme était sorti pour acheter à manger, avant la rupture du jeune du ramadan dans la soirée.  « Il y avait des jeunes enfants, des écoliers, dans le groupe. Ils portaient des cagoules et ils s’accrochaient à moi », raconte-t-il dans une vidéo filmée par un ami, depuis son lit dans un hôpital londonien.

« Ils essayaient de prendre mon téléphone portable dans la poche de mon pull. Ils ont fait tomber mon vélo, et quand ils ont fait ça, j’ai heurté le sol et je me suis blessé à la mâchoire. Il y avait du sang », dit-il en malais, le visage tuméfié. Asyraf Haziq Rosli a été opéré d’une fracture de la mâchoire mercredi et il est sorti de l’hôpital jeudi matin.

Vue près de 4 millions de fois sur YouTube, la vidéo du vol a provoqué encore plus l’écœurement

C’est la suite, filmée et vue près de 4 millions de fois sur YouTube, qui a provoqué encore plus l’écœurement : « Ces gens se sont ensuite enfuis. D’autres se sont approchés en disant qu’ils voulaient m’aider, mais ceux qui étaient derrière moi ont en fait pris les choses qui se trouvaient dans mon sac à dos », ajoute-t-il.

Cette vidéo, devenue le symbole de la violence des émeutes en Grande-Bretagne, a suscité l’indignation des internautes. Des volontaires ont créé un site, « somethingniceforashraf.tumblr.com », pour « lui montrer, ainsi qu’à son pays, que seule une petite minorité d’entre nous sont des salauds ». Le site recueille donations et idées pour aider le jeune homme. De la même façon sur le site des étudiants étrangers au Royaume-Uni.
Même élan de générosité et de tristesse sur Twitter où les messages de soutien s’accumulent en faisant l'hashtag : #getwellsoonashrafhaziq ou #somethingniceforashraf et comme sur une page Facebook.

Interrogé sur son sentiment à l’égard de ses agresseurs, l’étudiant a répondu : « Je les plains. C’était vraiment triste parce que parmi eux il y avait des enfants, c’était très triste. C’était très choquant. » Quelque 13 500 Malaisiens étudient en Grande-Bretagne, selon l’ambassade britannique à Kuala Lumpur. Ignorant les inquiétudes de sa famille qui lui a demandé de rentrer en Malaisie, Asyraf Haziq Rosli a dit qu’il ne songeait pas à quitter la Grande-Bretagne et comptait terminer ses études de comptabilité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.