Accéder au contenu principal
Espagne / JMJ

JMJ : Benoît XVI encourage les jeunes chrétiens à relever les défis

Le pape Benoît XVI a été accueilli par le roi Juan Carlos et la reine Sofia à Madrid , le 18 août 2011.
Le pape Benoît XVI a été accueilli par le roi Juan Carlos et la reine Sofia à Madrid , le 18 août 2011. REUTERS/Paul Hanna
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le pape est arrivé en fin de matinée, ce jeudi 18 août 2011, à Madrid où des centaines de milliers de jeunes catholiques l'attendaient pour ouvrir les Journées mondiales de la Jeunesse. Benoît XVI a été accueilli par le roi d'Espagne Juan Carlos à l'aéroport. Le pape a fait un premier discours dans lequel il est apparu très détendu.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Madrid, Geneviève Delrue

C’est un pape rajeuni, heureux, qui est apparu à sa descente d’avion, où il a été accueilli par le roi Juan Carlos et la reine Sofia.

Le discours d’arrivée, en réponse à celui du roi d’Espagne, a d’emblée posé les grandes lignes et défini l’esprit de ces 26ème Journées mondiales de la Jeunesse.

Premier message de Benoît XVI : la jeunesse effectivement, a des défis particuliers à relever. Parmi ceux-ci, il y a la précarité des emplois, le manque de travail, mais aussi la «superficialité», la consommation, la banalisation de la sexualité. Pour le pape, avec l’aide de la foi ces défis pourront être relevés.

Ne pas avoir honte de son identité chrétienne

Deuxième message : les jeunes croyants ont des problèmes car ils subissent une discrimination et ne peuvent pas dire ouvertement leur foi. Alors, le pape leur a lancé : «N’ayez pas honte du Seigneur !», une phrase qui fait écho au «N’ayez pas peur ! » prononcé par Jean Paul II, peu après son élection. Le contexte d'alors était tout autre, c'était celui, celui du communisme. Aujourd’hui, l'heure est à la «sécularisation» de la société.

Beaucoup de jeunes regardent avec préoccupation leur avenir face à la difficulté de trouver un emploi digne ou bien pour l’avoir perdu ou encore parce que celui qu’ils ont est précaire et n’est pas assuré. Il y en a d’autres qui ont besoin d’aide pour ne pas tomber dans les filets de la drogue, d’une aide efficace si par malheur ils y sont déjà tombés. À cause de leur foi dans le Christ, beaucoup souffrent en eux-mêmes de la discrimination, qui conduit à la dépréciation et à la persécution ouverte ou larvée qui afflige des régions déterminées de certains pays. Ils sont aussi sollicités pour s’éloigner de lui, en les privant des signes de sa présence dans la vie publique et en réduisant au silence son nom même. Pourtant aujourd’hui, je redis aux jeunes, avec toute la force de mon cœur , que rien ni personne ne vous prive de la paix ! N’ayez pas honte du Seigneur !

Benoît XVI, le 18 août à Madrid.

Benoît XVI vient lancer à Madrid non pas un message de reconquista, de reconquête, mais bien un message d’espérance.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.