Accéder au contenu principal
RUSSIE / ESPACE

La Russie suspend ses lancements après la perte d’un satellite

La fusée Proton-M transportant le satellite de télécommunication Express-AM4 a été lancée du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan le 18 août 2011.
La fusée Proton-M transportant le satellite de télécommunication Express-AM4 a été lancée du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan le 18 août 2011. AFP/ STR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'Agence spatiale russe a annoncé, mardi 23 août 2011, la suspension de tous ses lancements de satellite par des fusées Proton. Roskomos a retrouvé sur une mauvaise orbite un satellite de télécommunications dont elle avait perdu la trace la semaine dernière. Un nouveau coup dur pour l'Agence spatiale russe qui écorne un peu plus sa réputation de leader mondial dans le secteur.

Publicité

La crédibilité de l'Agence spatiale russe est sérieusement entachée. En effet, la confusion régnait depuis qu'elle avait, la semaine dernière, perdu le contact avec le satellite de télécommunications Express AM4. Ce dernier avait été lancé par une fusée Proton, des engins en usage depuis l'époque soviétique et devait assurer des services de communication et de télédiffusion à la Russie et à la Communauté des Etats indépendants (CEI).

Roskomos ne s'était pas encore exprimée officiellement, c’est désormais chose faite mais la station fait profil bas. Le satellite avait été envoyé sur une mauvaise orbite en raison d'une défaillance dans le système de guidage. L'agence spatiale a donc décidé de suspendre les lancements par fusées Proton jusqu'à que ces problèmes soient résolus. Une décision qui devrait concerner six programmes d'ici à fin novembre.

Une nouvelle qui a déclenché la fureur du Premier ministre russe Vladimir Poutine. Il a, en effet, annulé une réunion du gouvernement sur l'espace en début de semaine. Il faut dire que les échecs s'accumulent -le cinquième en moins d'un an- et que la décision de l’agence spatiale aura de lourdes conséquences pour la Russie dans un secteur très concurrentiel.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.