Accéder au contenu principal
Europe

Renforcement du fonds de soutien européen : des votes manquent à l’appel

La Slovaquie devrait voter pour le renforcement du FESF d'ici à deux semaines.
La Slovaquie devrait voter pour le renforcement du FESF d'ici à deux semaines. Reuters / Alex Grimm
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le renforcement du fonds de secours européen, le FESF, doit être ratifié par 17 membres. Et pour le moment, trois pays n’ont pas encore voté : la Slovaquie, les Pays-Bas et Malte. Ce Fonds doit permettre l’achat de la dette des Etats sur le marché.

Publicité

Au Pays-Bas, le parti d’extrême droite, qui soutient le gouvernement, ne compte pas approuver le texte. Les espoirs de la Grèce reposent donc sur les sociaux-démocrates néerlandais.

Du côté de Malte, aucune date n’a encore été fixée par le Parlement. Quand à la Slovaquie, son attitude frileuse agace Bruxelles. Des députés slovaques se déchirent au Parlement. Le Premier ministre du pays, Iveta Radicova, souhaite que le vote ait lieu rapidement. Mais un parti de sa coalition lui résiste encore : le mouvement Liberté et solidarité. Ce dernier souhaite trouver un compromis. Ces députés refusent que la population supporte le poids de la dette grecque et rappellent que leur pays est plus pauvre que la Grèce.

En coulisse, l’Union européenne fait pression pour que ces pays sortent de leur attentisme.
Ce vendredi 30 septembre, le Premier ministre slovaque a pu rassurer les dirigeants de l’Union européenne au sommet de Varsovie. Le Bratislava devrait finalement approuver le renforcement du fonds de secours d’ici à deux semaines.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.