GRECE/ UE

Un mini-sommet de crise pour désamorcer la «bombe Papandréou» s'est ouvert à Cannes

La chancelière allemande Angela Merkel, le président français Nicolas Sarkozy, la directrice du FMI Christine Lagarde ainsi que les dirigeants des institutions européennes en réunion à Cannes, à la veille du G20.
La chancelière allemande Angela Merkel, le président français Nicolas Sarkozy, la directrice du FMI Christine Lagarde ainsi que les dirigeants des institutions européennes en réunion à Cannes, à la veille du G20. REUTERS/Eric Feferberg/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un mini-sommet se tient ce mercredi soir 2 novembre à Cannes. Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont convoqué  « pour explication » le Premier ministre grec Georges Papandréou. En annonçant un référendum sur le plan de sauvetage de l'euro, il a chamboulé l'agenda du G20 qui s'ouvre jeudi sur la Côte-d'Azur.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Cannes, Véronique Rigolet

Le tandem franco-allemand Nicolas Sarkozy et Angela Merkel tente à nouveau ce soir de jouer les artificiers pour désamorcer la bombe du référendum. Lancée par le Premier ministre grec Georges Papandréou mardi, elle pourrait remettre en cause le plan de sauvetage de l'euro adopté la semaine dernière à Bruxelles.

La réunion se déroule en ce moment à huis clos à Cannes. Le Premier ministre Papandréou doit s'expliquer devant Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ainsi que devant les dirigeants des institutions européennes et la patronne du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde.

Chaude ambiance en perspective. La France et l'Allemagne ont déjà sommé la Grèce de dire avant la mi-décembre si elle souhaite ou non rester dans l'euro. Paris et Berlin entendent également se montrer inflexibles sur la mise en oeuvre du plan de Bruxelles. Le plan d'aide européen ne peut être rediscuté, ont martelé toute la journée Français et Allemands. Ils disposent d'un argument de poids : le déblocage ou non de futures tranches d'aide à la Grèce, toujours au bord de la faillite.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy réunira un deuxième mini-sommet européen demain matin pour parler de la crise grecque, juste avant l'ouverture du G20.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail