ECONOMIE / ITALIE

La première banque italienne UniCredit annonce un plan de restructuration drastique

Une agence de la banque UniCredit à Rome, le 14 novembre 2011.
Une agence de la banque UniCredit à Rome, le 14 novembre 2011. Reuters / Stefano Rellandini
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les banques italiennes sont rattrapées par la crise. Le premier établissement bancaire italien UniCredit, qui par sa taille représente un danger pour l'ensemble de l'économie en cas de faillite, annonce ce lundi 14 novembre 2011 un plan de restructuration.

Publicité

Près de 10,5 milliards d'euros, c'est la perte enregistrée par UniCredit pour le troisième trimestre. Face à ces résultats catastrophiques, la direction de la banque a confirmé des mesures de restructuration drastiques. Au total, 5 200 emplois devraient être supprimés en Italie d’ici 2015.

La première banque italienne, présente dans 22 pays, pourrait par ailleurs se séparer de ses activités londoniennes pour se recentrer sur celles qu'elle assure déjà en Italie et dans les pays voisins, en Europe centrale et orientale.
UniCredit va également procéder à une recapitalisation. Il faut dire que sa situation financière est explosive depuis le début de l’année, sa valeur a été divisée par deux à la Bourse de Milan. Ses besoins en fonds propres sont aujourd’hui estimés à 7,5 milliards d’euros. L'opération devrait avoir lieu dès janvier prochain.
Pour renforcer ses fonds propres, UniCredit a également décidé de ne pas verser de dividendes à ses actionnaires cette année.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail