Italie

En Italie, Mario Monti crée un nouveau ministère pour relancer la croissance économique

Corrado Passera (à gauche) a été félicité par le président italien Giorgio Napolitano après sa nomination au poste de ministre du Développement économique, des Infrastructures et des Transports, le 16 novembre 2011.
Corrado Passera (à gauche) a été félicité par le président italien Giorgio Napolitano après sa nomination au poste de ministre du Développement économique, des Infrastructures et des Transports, le 16 novembre 2011. REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le nouveau chef du gouvernement italien Mario Monti a annoncé mercredi 16 novembre la nomination de Corrado Passera, patron de la deuxième banque du pays, au poste de ministre du Développement économique, des Infrastructures et des Transports.

Publicité

Un super-ministère pour relancer une croissance à la dérive. Avec ce ministère du Développement, des Infrastructures et des Transports, Mario Monti espère redonner un coup de fouet à l’économie italienne. Pour le nouveau chef du gouvernement, la rigueur budgétaire ne doit pas en effet être la seule priorité de l’Italie. Il faut également éviter au pays de plonger dans la récession.

Pour y parvenir et pour diriger ce ministère de la croissance, l’ancien commissaire européen a désigné ce mercredi un banquier, Corrado Passera, qui était jusqu’à hier le patron d’Intesa Sanpaolo, première banque de détail de la péninsule.

Corrado Passera est âgé de 56 ans, il a fait une bonne partie de sa carrière dans la finance. Mais il a aussi travaillé dans l’industrie informatique et dans l’édition. Son parcours lui donne le profil recherché par Mario Monti. C’est un technicien capable de rassurer les marchés mais aussi de faire le lien entre la finance et l’économie réelle. La tâche de Corrado Passera s’annonce ardue. D’après la Commission européenne, le PIB italien ne devrait gagner que 0,1% dans le meilleur des cas en 2012.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail