HONGRIE

En Hongrie, le parti Fidesz veut faire payer les socialistes pour les crimes communistes

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban.
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban. AFP / George Gobet
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Hongrie, le parti du Premier ministre Viktor Orban, la formation de droite Fidesz, a déposé au Parlement un projet de loi qui fait porter au Parti socialiste la responsabilité des crimes commis par l'ancien Parti communiste. La nouvelle loi devrait s'appliquer à partir du 1er janvier 2012 dans le cadre de la nouvelle Constitution hongroise. Elle est d'ores et déjà controversée.

Publicité

 

Pour le Premier ministre Viktor Orban, il s'agit de punir enfin les crimes perpétrés sous le communisme. La liste de ces crimes est donnée en préambule au projet de loi : la liquidation de la jeune démocratie hongroise à la fin de la Seconde Guerre mondiale avec le soutien des Soviétiques, la répression de la révolte populaire de 1956 et toutes les exactions commises contre les citoyens hongrois, tortures, meurtres et travaux forcés.

La loi met en cause le Parti socialiste en tant qu'héritier du patrimoine de l'ex-Parti communiste hongrois, et à cause des liens personnels qui ont assuré la continuité des deux formations.

Mais des voix dans le pays reprochent au Premier ministre Viktor Orban et à ses alliés de vouloir mettre en accusation des hommes politiques qui avaient entre huit et quinze ans au moment du changement de régime.

Pour le député socialiste Gergely Barandy, le véritable objectif du pouvoir n'est pas de faire condamner les criminels communistes mais d'obtenir par des moyens légaux la dissolution du Parti socialiste. La loi devrait passer sans problème, le parti de Viktor Orban dispose d'une majorité de deux tiers au Parlement de Budapest.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail