RUSSIE

En Russie, un ancien du KGB nommé à la tête de l'administration présidentielle

Sergueï Ivanov en 2006 alors ministre de la Défense, lors d'une conférence de presse.
Sergueï Ivanov en 2006 alors ministre de la Défense, lors d'une conférence de presse. AFP/John MacDougall

A l'approche de l’élection présidentielle en Russie, un proche de Vladimir Poutine, Sergueï Ivanov, a été nommé à la tête de l'administration présidentielle, un poste stratégique au sein du pouvoir russe. Une nomination qui renforce l'emprise des anciens du KGB sur le pouvoir en Russie.

Publicité

Serguei Ivanov succède à Sergueï Narychkine, désormais président de la Douma, la Chambre basse du Parlement lui aussi membre présumé des anciens services secrets soviétiques. Serguei Ivanov, 58 ans, a le grade de général du KGB, il fait partie du « premier cercle » de Vladimir Poutine. Il a été en poste à l'ambassade d'URSS à Londres de 1981 à 1985, puis en mission en Finlande et au Kenya.

Quand Vladimir Poutine a pris en 1998 la direction du FSB, les nouveaux services secrets russes, il est devenu son adjoint. Quand Poutine a été nommé Premier ministre, fin 1999, Ivanov a été propulsé au poste de chef du Conseil de sécurité et enfin quand Vladimir Poutine est devenu président, Sergueï Ivanov est devenu ministre de la Défense, puis vice-Premier ministre. Fonctions qu'il exerçait jusqu'à présent.

Sa nouvelle nomination peut être une des conséquences de la montée de la contestation après les élections législatives du 4 décembre ou encore une façon pour Vladimir Poutine de préparer son retour au Kremlin puisqu'il est candidat à l’élection présidentielle de mars prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail