Accéder au contenu principal
Espagne / Economie

L'Espagne adopte un plan d'austérité de 8,9 milliards d'euros

Le Premier ministre Mariano Rajoy lors de son investiture au Parlement espagnol, le 19 décembre 2011.
Le Premier ministre Mariano Rajoy lors de son investiture au Parlement espagnol, le 19 décembre 2011. REUTERS/Andrea Comas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le nouveau gouvernement espagnol de droite, qui a pris ses fonctions le 21 décembre 2011, a adopté un plan d'austérité de près de 9 milliards d'euros qui doit contribuer à réduire sensiblement le déficit public d'ici la fin 2012. Cette politique d'austérité devrait rapporter 40 milliards d'euros en 2012.

Publicité

Les fonctionnaires espagnols sont les premières cibles de la politique d'austérité du gouvernement Rajoy. Leurs salaires seront à nouveau gelés en 2012, comme ils l'étaient déjà en 2011 après avoir été réduits de 5% en 2010. La plupart des départs à la retraite ne seront pas remplacés. Par ailleurs, certains impôts seront augmentés de manière temporaire et les budgets des ministères de l'Equipement, de l'Industrie et de l'Economie sont réduits.

Au total, 8,9 milliards d'euros d'économie ont été décidés. Ils viennent s'ajouter aux réductions budgétaires déjà annoncées de 16,5 milliards d'euros. L'Espagne, confrontée à la crise de la dette en zone euro, veut ramener le déficit public à 4,4% du PIB en 2012. Mais le redressement prévu en 2011 n'a pas atteint l'objectif prévu d'un déficit de 6% du PIB, et sera plutôt de 8%. L'effort de réduction des dépenses publiques et d'augmentation des recettes devrait donc approcher au total les 40 milliards d'euros en 2012. Les Espagnols vivent depuis deux ans déjà au rythme de la rigueur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.