Accéder au contenu principal
Russie / Présidentielle

Russie: victoire sans surprise de Vladimir Poutine à la présidentielle

Vladimir Poutine devant ses partisans le soir de la présidentielle, le 4 mars 2012.
Vladimir Poutine devant ses partisans le soir de la présidentielle, le 4 mars 2012. REUTERS/Denis Sinyakov
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La presque totalité des bulletins de vote ont été dépouillés en Russie et Vladimir Poutine en est le grand vainqueur avec 63,9% des suffrages, selon les données annoncées par la commission électorale centrale. Vladimir Poutine, Premier ministre depuis 2008, avait quitté le Kremlin cette année-là faute de pouvoir effectuer plus de deux mandats consécutifs, conformément à la Constitution. Il avait propulsé son subordonné Dmitri Medvedev à la présidence et ce dernier s'est effacé en septembre pour laisser son mentor y revenir en 2012.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou,Anastasia Becchio

Les partisans de Vladimir Poutine étaient déjà en train de célébrer sa victoire devant le Kremlin ce dimanche soir. Les avenues environnantes étaient noires de monde avec une marée de drapeaux aux couleurs de la Russie. La foule hétéroclite était massée devant une immense scène avec, aux premières loges, des milliers de représentants des jeunesses pro-Kremlin.

Sur la scène, des musiciens ont entonné des chansons reprises en chœur par le public. Quelques dames, couvertes de chapeau en fourrure, esquissent des pas de danse. « C’est un beau jour, explique l’une d’elles. Mon rêve est devenu réalité ». Son rêve, c’est la réélection de Vladimir Poutine. Une réélection dont le Premier ministre est quasiment assurée au vu des résultats préliminaires.

Le héros de la soirée a fait une apparition sur scène aux côtés de Dmitri Medvedev. Le public s’est alors mis à scander « Russie, Russie ». Visiblement ému, les yeux embrumés, Vladimir Poutine a remercié les électeurs. « Merci à ceux qui ont dit ' oui ' à un grand pays, nous avons vaincu dans un combat ouvert et honnête. Nous avons montré que personne ne pouvait dicter quoi que se soit à notre pays », a-t-il déclaré.

Une réponse à l’opposition qui, tout au long de cette journée, a dénoncé des fraudes lors de cette élection. Une opposition qui s’apprête à manifester en masse ce lundi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.