Grèce

En Grèce, Lucas Papademos lance la campagne pour des législatives anticipées prévues le 6 mai

Le Premier ministre grec Lucas Papademos, le 5 avril 2012 à Nicosie (Chypre).
Le Premier ministre grec Lucas Papademos, le 5 avril 2012 à Nicosie (Chypre). REUTERS/Andreas Manolis

C'est officiel : les élections grecques anticipées auront lieu le 6 mai prochain. L'Assemblée est dissoute et la campagne électorale démarre, dans un contexte plus incertain que jamais.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes, Amélie Poinssot

Le 6 mai prochain, les Grecs se rendront aux urnes pour élire de nouveaux députés. Le Premier ministre Lucas Papademos l'a annoncé officiellement mercredi 11 avril 2012.

« A partir d'aujourd'hui, la campagne électorale commence, a décrété le chef du gouvernement. Dans cette période de lourdes charges et de gros problèmes sociaux, il est nécessaire que nous fassions tous preuve de responsabilité et de retenue ».

Il faut bien le dire : ces derniers jours, les leaders des deux grands partis, Pasok et Nouvelle Démocratie, ne se sont pas caractérisés par la retenue. Attaques frontales et petites phrases... La pré-campagne augurait d'un climat particulièrement tendu entre les deux partis de la coalition gouvernementale.

Un jeu purement électoraliste, car ils seront probablement appelés à gouverner de nouveau ensemble par la suite, étant donné que ni l'un ni l'autre ne disposera de la majorité absolue. Lucas Papademos y a d’ailleurs fait allusion dans son discours.

« Les cinq mois que nous venons de passer ont montré que pour affronter les gros problèmes, nous sommes capables finalement de collaborer, a-t-il déclaré. Nous sommes capables de prendre les décisions difficiles afin d'assurer un meilleur avenir ».

La campagne électorale durera à peine plus de trois semaines. Certes, les campagnes sont généralement courtes en Grèce. Mais celle-ci battra des records. Notamment celui du nombre de partis qui vont tenter de conquérir des sièges à l'Assemblée.

Le paysage politique, jusqu'ici marqué par un profond bipartisme, est en train de se métamorphoser.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail