Accéder au contenu principal
ALLEMAGNE / ISLAM

Allemagne : les salafistes distribuent gratuitement des exemplaires du Coran

Un membre du mouvement salafiste dispose des Corans sur un étalage près de la Potsdamer Platz, à Berlin, le 14 avril 2012.
Un membre du mouvement salafiste dispose des Corans sur un étalage près de la Potsdamer Platz, à Berlin, le 14 avril 2012. REUTERS/Tobias Schwarz
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le mouvement salafiste a décidé d’étendre son rayonnement en Allemagne en distribuant gratuitement dans les rues des exemplaires du Coran en langue allemande. L’initiative est financée par Ibrahim Abou-Nagie, un homme d’affaire palestinien basé à Cologne. Objectif : diffuser 25 millions d’exemplaires.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Utilisez une table de 2,20 mètres par 50 centimètres de large. Vous les trouvez dans le commerce sous le nom de table de brasserie ». Ironie de l’histoire, c’est donc sur des tables vendues pour boire de la bière que l’on conseille aux militants salafistes de disposer leurs Corans.

Ce samedi encore, ils étaient au rendez-vous dans différentes villes d’Allemagne pour distribuer gratuitement les livres publiés en allemand. Près de 300 000 l’auraient déjà été. Pas moins de 25 millions pourraient l’être à terme en Allemagne, en Suisse et en Autriche.

Initiative légale

Derrière cette action se trouve un homme d’affaires de Cologne d’origine palestinienne, Ibrahim Abou-Nagie, qui a fait fortune en Allemagne. Au-delà de la distribution du Coran tout à fait légale, les autorités s’inquiètent de la volonté du groupe baptisé « la vraie religion » de faire connaître les thèses radicales du salafisme et de recruter de nouveaux membres.

L’objectif de cette campagne médiatique pourrait également être pour Ibrahim Abou-Nagie de se faire mieux connaître et de s’imposer comme le leader du mouvement salafiste en Allemagne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.