Accéder au contenu principal
Revue de presse des Balkans

A la Une : Tensions et provocations : un vent mauvais souffle sur la Macédoine, le Kosovo et le sud de la Serbie

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans

Publicité

Meurtres en Macédoine, incidents dans le nord du Kosovo et rhétorique préélectorale enflammée dans le sud de la Serbie : ce début de printemps semble vouloir rouvrir la boîte de Pandore de la violence interethnique dans ce « triangle de tous les dangers ». Les États sont incapables de réagir face aux extrémistes des différents camps. L’inquiétude gagne la « communauté internationale ».
Tensions et provocations : un vent mauvais souffle sur la Macédoine, le Kosovo et le sud de la Serbie 

Samedi après-midi, dans la ville de Ljipljan/Lipjan, la police du Kosovo (KPS), a arrêté Goran Arsić, responsable du district administratif serbe du Kosovo et Metohija, ainsi qu’un cadre de la Croix Rouge de Serbie, Novica Živić. Belgrade condamne très vivement ces arrestations.
La police du Kosovo arrête deux hauts fonctionnaires serbes

L’Allemagne va envoyer 550 hommes de la Force opérationnelle de réserve en renfort dans le nord du Kosovo, pour faire face au risque de tensions et de conflits à l’approche des élections serbes du 6 mai. Cette décision a été confirmée samedi par Uwe Nowitzki, le porte-parole de la KFOR. L’Autriche va également envoyer des renforts.
Kosovo : l’Allemagne envoie 550 hommes des troupes de réserve en renfort

Vous avez collaboré avec la police de l’ancienne Yougoslavie ? Vous ne pourrez plus prétendre à un emploi public. Tel est le sens de la loi de lustration, en vigueur depuis 2008 en Macédoine. Le gouvernement voudrait aller plus loin, en divulguant les noms des anciens « collaborateurs ». Le bras de fer se poursuit entre majorité et opposition autour de la Cour constitutionnelle qui refuse que la lustration serve à des vengeances politiques.
Macédoine : loi de lustration et règlements de compte politiques

Le parti au pouvoir à Skopje a lancé une grande purge de l’appareil d’Etat, depuis les cabinets ministériels jusqu’aux plus petits fonctionnaires locaux. Le VMRO-DPMNE explique qu’il est en train de se transformer en un « mouvement unifiant toute la société »... Cette rhétorique met mal à l’aise le BDI, partenaire albanais de la coalition gouvernementale.
Macédoine : le VMRO-DPMNE fait sa grande purge de printemps

Situation dans le nord du Kosovo, intégration européenne, fonctionnement d’Eulex, « interventionnisme » de la communauté internationale, liens supposés des services français avec le SHIK... Jean-François Fitou, ambassadeur de France à Pristina, répond sans fard aux questions du Courrier du Kosovo. Il assure que « la communauté internationale n’a pas choisi la stabilité plutôt que la démocratie ». Entretien.
Kosovo : les responsabilités des Kosovars et celles de l’Union européenne

Les journalistes du Kosovo se sont rassemblés lundi devant le Parlement pour protester contre les articles 37 et 38 du Code pénal, qui obligeraient les journalistes à révéler leurs sources. Ces amendements ont été adoptés vendredi par les députés, malgré l’opposition des professionnels, de la société civile et même du ministre de la Justice...
Kosovo : le Parlement veut museler les journalistes

Ils seraient 3 000 habitants de la commune de Ferizaj/Uroševac qui travailleraient actuellement dans les bases américaines d’Afghanistan, pour des salaires mensuels de plusieurs milliers de dollars. Une aubaine pour les habitants de cette commune, proche de la base de Camp Bondsteel. Dans la région, l’Afghanistan et l’Irak ont « remplacé » la Suisse ou l’Allemagne, destinations traditionnelles de l’émigration albanaise du Kosovo.
Kosovo : pour trouver du travail, il faut partir en Afghanistan

La société croate Dalekovod devait construire une ligne à haute tension entre l’Albanie et le Kosovo, permettant de réduire la dépendance énergétique du Kosovo envers la Serbie. Or, depuis un an, le projet est bloqué : Shkëlzen Berisha, le fils du Premier ministre d’Albanie, aurait passé un accord secret avec deux « barons » de l’énergie dans les Balkans, Vuk Hamović et Damir Fazlić. Ce dernier est un « partenaire » de longue date de la famille Berisha...
Scandale à haute tension en Albanie : quand Berisha joue la ca  rte de la Serbie contre le Kosovo

Les dernières conclusions du rapport trimestriel de la Banque d’Albanie ne sont pas rassurantes. La consommation et l’investissement sont en berne, tandis que la confiance des ménages ne cesse de s’éroder. Les entreprises tournent au ralenti et les banques rechignent à accorder des prêts. Pour ne rien arranger, les perspectives de croissance ne sont pas bonnes...
Crise économique : l’Albanie tire la langue

À l’issue de la Conférence internationale des donateurs, qui s’est tenue le 24 avril à Sarajevo, il a été promis promesse d’accorder 300 millions d’euros pour fournir un logement aux réfugiés de Bosnie-Herzégovine, du Monténégro, de Croatie et de Serbie, soit 60% des fonds nécessaires. L’objectif initial de la conférence était de réunir 600 millions d’euros.
Conférence des donateurs de Sarajevo : 300 millions pour les réfugiés

Un accord a peut-être été enfin trouvé pour permettre à l’autoroute qui doit relier Dubrovnik au reste de la Croatie de traverser la petite enclave bosnienne de Neum. Ce passage pourrait constituer une alternative au projet de pont de Pelješać, fortement critiqué pour son impact environnemental.
Transports : l’autoroute de Dubrovnik devrait traverser Neum

Des agriculteurs se sont mobilisés dans plus d’une centaine de villes de Serbie, principalement en Voïvodine, bloquant de nombreuses routes. Ils s’opposent à la réforme du système des aides publiques. Le mois dernier, les agriculteurs avaient déjà manifesté, avant de suspendre le mouvement suite à des pourparlers avec Ivica Dačić, le ministre de l’Intérieur.
Serbie : les agriculteurs bloquent les routes de Voïvodine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.