Accéder au contenu principal
Serbie / Kosovo

Des dizaines de blessés lors d’un accrochage à la frontière serbo-kosovare

La police kosovare procède à l'arrestation d'un Serbe portant un t-shirt où est inscrit «Grande Serbie».
La police kosovare procède à l'arrestation d'un Serbe portant un t-shirt où est inscrit «Grande Serbie». Gazimestan
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un accrochage à un point de passage frontière entre le Kosovo et la Serbie a fait au moins 52 blessés. Les incidents ont éclaté quand la police kosovare a décidé de refouler un groupe de Serbes qu’elle accusait de troubles à l’ordre public.Ceux-ci voulaient participer à la célébration de l’anniversaire d’une bataille datant du XIVe siècle.

Publicité

Deux cars, avec environ soixante-dix Serbes à bord, sont entrés au Kosovo, avec l’intention de se rendre à Gazimestan, près de la capitale du pays, Pristina. Les passagers des bus voulaient participer à la célébration de l’anniversaire d’une bataille livrée par les Serbes aux Ottomans au XIVe siècle.

Comme des premiers incidents s’étaient déjà produits en route, à Mitrovica, ville divisée entre Serbes et Albanais, la police kosovare a décidé de ne pas laisser aller les cars en direction de la capitale, craignant des affrontements plus graves. Ils ont donc été contraints de se diriger vers le poste-frontière de Merdare et de retourner en Serbie.

Selon les autorités kosovares, une fois de l’autre côté de la frontière, les expulsés ont commencé à jeter des pierres et d’autres objets, blessant trente-deux policiers. Les policiers ont à leur tour riposté. Du côté serbe, l’agence Beta rapporte qu’une vingtaine de Serbes ont été blessés, dont trois par balles. La Serbie considère le Kosovo comme son berceau historique et refuse de reconnaître son indépendance.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.